Décollage pour un satellite qui saisit et brûle les débris spatiaux (vidéo)

Il y a actuellement plus de 160 000 débris spatiaux flottant en orbite terrestre, dont 34 000 mesurent plus de 10 centimètres.

Ces pièces se déplacent à des vitesses incroyables et représentent un réel danger pour tous les vaisseaux spatiaux actuels et futurs.

La BBC rapporte que le premier satellite de test au monde qui utilise des aimants pour rassembler des débris spatiaux, sera lancé cette semaine. Le satellite d’essai s’appelle Elsa-d et se compose de deux engins spatiaux, un «Chasseur» de 175 kilogrammes et un «Target» de 17 kilogrammes.

Ces deux unités monteront ensemble sur une fusée Soyouz depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan et, une fois en orbite, se sépareront pour jouer à plusieurs jeux de chat et de souris. Le chasseur utilisera ses capteurs pour trouver et pourchasser la cible, en s’y accrochant via une plaque d’amarrage magnétique.

Il libérera ensuite la cible pour d’autres expériences de capture. Les tâches deviendront de plus en plus complexes, la manœuvre la plus difficile exigeant que le chasseur attrape la cible pendant qu’elle dégringole.

En fin de compte, le chasseur attrapera la cible et tombera hors de son orbite pour brûler dans l’atmosphère. La société qui a créé le satellite de test Elsa-d, Astroscale, affirme que la prochaine phase du programme consisterait à récupérer plusieurs débris en une seule mission.

La société prévoit de lancer cette mission d’ici la fin de 2023.

(Source : BBC)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s