Les mains mystérieuses des chirurgiens philippins (vidéo)

Les guérisseurs philippins sont connus dans le monde pour leurs opérations à mains nues sur tous types de malades. Folklore local, tour de magie…, des zones d’ombre subsistent dans nos esprits occidentaux matérialistes. Comment ces chirurgiens de l’invisible opèrent-ils vraiment ? Le point sur cette tradition thérapeutique aux facettes extraordinaires et aux résultats surprenants…

« La guérison n’est pas miraculeuse, même si la technique semble l’être. En effet, c’est spectaculaire de voir quelqu’un entrer ses mains nues à l’intérieur d’un corps réveillé… »

Quel effet peuvent produire ces quelques mots de Véronique Lefèvre, thérapeute quantique et énergétique ayant reçu chez elle pendant plusieurs années un guérisseur philippin ? Ce sujet fascinant mérite quelques fouilles…

Tradition thérapeutique ancestrale qui bouscule nos repères dans le réel, la « chirurgie psychique » désigne les opérations à mains nues pratiquées par les guérisseurs philippins. Celles-ci débouchent parfois sur des guérisons étonnantes, voire miraculeuses. Le révérend Alex L. Orbito, décédé au début de l’été dernier à l’âge de 80 ans, est certainement le plus connu d’entre eux. Pour l’anecdote, c’est l’actrice, écrivaine et danseuse américaine Shirley MacLaine qui le rendit célèbre dans le livre best-seller Le voyage intérieur paru en 1990, dans lequel elle témoigna de ses capacités hors du commun.

Opérer avec les doigts de lumière

« C’était il y a 18 ans, j’ai vu les doigts des mains du guérisseur pénétrer dans l’abdomen de Christophe comme s’ils rentraient dans l’eau », raconte Isabelle, mère de cet adolescent atteint d’un cancer du péritoine jugé à l’époque incurable par les médecins. « Cela a duré une à deux minutes, j’ai cru m’évanouir, mon mental s’est arrêté, puis j’ai vu mon fils me sourire, se lever et s’étirer. Les résultats ont été immédiats, il s’est remis à manger normalement et à marcher au pas de course. » Alex Orbito a suivi Christophe pendant un an et demi jusqu’à sa guérison totale, en parallèle des traitements conventionnels qu’il recevait. « C’est un miraculé », en ont conclu les oncologues parisiens.

Impressionnante pour nous, Occidentaux, la chirurgie psychique n’est pas l’unique technique utilisée par les guérisseurs philippins, ceux-ci ne font parfois appel qu’à l’imposition des mains. Quand ils opèrent, ils seraient animés par une énergie très puissante de création qui leur donnerait le pouvoir de défaire et refaire la matière. Ces démonstrations sont-elles à l’image du potentiel de la physique quantique, pour laquelle la matière n’est simplement que de l’énergie condensée ? Le Dr Olivier Abossolo, médecin anesthésiste français depuis plus de vingt ans, a suivi des formations auprès d’Alex Orbito. Il explique que

« le guérisseur concentre dans sa main, par l’intermédiaire de son guide, cette énergie qui permet de déstructurer la matière. C’est pourquoi il peut rentrer dans le corps et quand il plonge sa main, elle agit comme un aimant qui va capter les énergies dites négatives. Celles-ci sont le substrat de la pathologie physique, cela ressemble à des caillots de sang mais c’est le conglomérat sous forme dense de cette énergie qu’il ôte du corps physique. »

La thérapeute Véronique Lefèvre développe :

« Ce sont les doigts de lumière de ces guérisseurs qui rentrent, c’est-à-dire le prolongement de leurs mains physiques qui vont chercher les pollutions à l’intérieur du corps d’une personne. » Les doigts de lumière auraient cette capacité à traverser la matière, à rentrer dans la structure du corps, « comme si les molécules s’ouvraient au passage des doigts ». Il n’y a donc aucune cicatrice après l’opération, rien. « Sa main vibre de l’énergie la plus haute, l’énergie divine », complète Isabelle, qui a organisé pendant de nombreuses années la venue d’Alex Orbito à Madrid. Il faut le vivre, nous disent-ils tous, pour se rendre compte… C’est spectaculaire de voir quelqu’un entrer ses mains nues à l’intérieur d’un corps réveillé…

.Dépasser les limites de notre réel connu

Pendant le soin, le guérisseur philippin entre dans une transe méditative profonde, afin de se connecter à ses guides spirituels avec lesquels il collabore.

« Il identifie et enlève les blocages d’énergie sur les plans énergétiques et spirituels, précise Olivier Abossolo. Il canalise l’énergie de guérison qui est l’énergie d’amour divin, pour l’introduire dans les différents corps de la personne. Mais l’énergie qui guérit est toujours la même, que vous utilisiez les plantes, le son, le chant, la prière, la méditation… du moment où vous vous reliez à cette force d’énergie d’amour universel à l’origine de la création du monde. »

Ainsi, il active le processus de guérison du patient. « Les soins sont donnés pour accompagner, mais pas pour faire à la place de la vie, car c’est la vie qui gouverne et non pas la puissance, l’humain », ajoute Jean-François Cludy, médecin généraliste, acupuncteur et homéopathe qui a côtoyé Alex Orbito aux Philippines de 2013 à 2016.

« Avant le soin, on remercie la possibilité d’être guéri », rapporte Marie-Christine, suivie en France depuis une dizaine d’années par un guérisseur philippin. « Il faut avoir de la foi, de la gratitude. »

Décrit par beaucoup de ceux qui le connaissaient comme un homme de foi très simple, Alex, comme ils l’appellent tous, était relié à des niveaux très subtils de conscience.

« Il avait un côté creux physiquement, on sentait qu’il était canal, poursuit Jean-François Cludy. Ses pratiques élevaient le niveau de conscience individuel pour accroître la conscience collective. La chirurgie psychique, ses applications, ce n’est pas le plus important, le téléphone est tout aussi extraordinaire ! C’est l’état de conscience qu’il ouvre qui est intéressant, cette qualité d’être, de présence et d’ouverture à d’autres plans vibratoires, subtils. »

Olivier Abossolo était un scientifique sceptique avant d’assister à ces opérations.

« J’étais surpris la première fois, mais la réalité n’est pas ce que l’on croit. Quand on voit, ou que l’on bénéficie de ce type de soin, on dépasse les limites de notre réel connu, on sort du mental pour retourner dans le cœur. On se rend compte que le monde dans lequel nous vivons ne se limite pas au plan physique et cela heurte notre système de croyances. Il n’y a pas de frontière entre la matière et l’énergie, elles ne sont pas séparées, elles forment un tout. »

Pour Marika Verheijen, qui a abandonné le monde des affaires il y a vingt ans pour assister Alex aux Philippines et à l’étranger,

« dans notre monde occidental, tout est limité par la dualité. J’ai appris à son contact que dans la création, tout est possible et il était l’incarnation de cela. L’impossible vient de notre mental, ce qui guérit vraiment vient du cœur. » Les doigts de lumière auraient cette capacité à traverser la matière, à rentrer dans la structure du corps.

.Des ponts avec la médecine occidentale ?

En Occident, le matérialisme est un obstacle énorme à l’ouverture à ce type de pratiques.

« Les médecines traditionnelles, énergétiques sont tout à fait aptes à intégrer la médecine chimique, par contre cette dernière a du mal à intégrer la médecine énergétique, car c’est très gênant d’accepter que la matière ne soit en réalité que vibration », regrette Jean-François Cludy. « Il y a une mécanisation et maintenant une marchandisation du corps alors qu’en Asie, il est le seul lieu où la spiritualité peut s’incarner. Notre esprit matérialiste a perdu cette capacité innée de soigner, pourtant tout le monde en est capable, ce n’est pas un don », ajoute-t-il.

Pour Olivier Abossolo, qui a mis en place la méditation pour les patients du CHU de Montpellier, on ne peut pas prendre un guérisseur philippin et le mettre dans un hôpital français, car cela heurterait tout un champ de croyances, de pensées…

« Par contre, vous pouvez vous relier à cette même énergie, celle de l’amour universel par la relation thérapeutique, par exemple. Comme lui, on va utiliser les outils de notre culture pour transmettre cette énergie d’amour. La médecine occidentale moderne est magnifique quand elle est bien appliquée et ne dépasse pas son domaine d’action pour des raisons mercantiles. Elle sauve des vies plus qu’elle ne guérit, car il faut toucher aux autres dimensions de l’être pour parvenir à une guérison totale. »

Élisabeth venait de subir une mastectomie suite à un cancer du sein, sa rencontre avec le Philippin fut une renaissance.

« Il m’a permis de retrouver le divin en moi, la force de guérir sans aucune crainte et surtout la confiance dans mon potentiel de guérison. »

Des chercheurs de l’Ouest se sont penchés sur la chirurgie psychique, Alex Orbito ayant été au cœur d’enquêtes scientifiques, mais de nombreux points d’interrogation demeurent, le problème étant qu’ils essaient toujours de comprendre à travers le paradigme de la science occidentale. La physique quantique semble être à ce jour la seule science pouvant fournir une explication…

Une pyramide de Lumière
Centre de retraite écologique et holistique aux Philippines inauguré le 11 novembre 2011, la Pyramide de Lumière – Pyramid for Light – a été construite grâce à la guidance de la Dame de Lumière, esprit canalisé par le guérisseur philippin Alex L. Orbito avec le soutien de bénévoles venus du monde entier. D’une hauteur de 14 mètres et située sur un point d’énergie tellurique majeur, son ambition est d’élever le maillage énergétique de la Terre et d’aider à augmenter la vibration de la conscience humaine. Pour le révérend Alex Orbito, les énergies qui rayonnent de ce lieu transforment profondément ses visiteurs en les connectant avec leur potentiel inné.

« Vu le contexte actuel, on comprend mieux son symbolisme, exprime Marika Verheijen, assistante du guérisseur. L’enjeu de demain sera de pouvoir connecter la Pyramide de Lumière avec d’autres lieux sacrés sur Terre qui vibrent sur cette nouvelle conscience pour l’humanité. »

Agir localement à travers l’intelligence du cœur, c’est ce que fait l’ONG Uniting People, qui est née suite aux expériences vécues à la Pyramide de Lumière et se compose de thérapeutes, médecins, guérisseurs et patients qui collaborent en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Asie. Sa vocation est d’aider les personnes dans leur propre processus de guérison, peu importe le chemin choisi (allopathique ou pas), de les accompagner localement par la formation de cercles d’unité et de leur apporter un soutien humain ainsi que des outils et techniques accessibles (respiration, visualisation, autorégulation émotionnelle…).

(Source : INREES)

 

âmes sensibles s’abstenir ⇓

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s