Égypte : un immense cimetière avec au moins 250 tombes taillées dans la roche (diaporama)

Environ 250 tombes ont été trouvées coupées dans les flancs d’une colline dans le désert oriental de l’Égypte. 
Ils datent d’environ 4 200 à 2 100 ans. (Crédit d’image: Ministère égyptien des antiquités)

Environ 250 tombes, certaines avec des plans fantaisistes et des hiéroglyphes, ont été découvertes taillées dans une colline au cimetière d’Al-Hamidiyah à l’est de Sohag, dans le désert oriental égyptien, à environ 386 kilomètres au sud-est du Caire, a déclaré le ministère égyptien des Antiquités.

Lire la suite

Égypte: la première momie enceinte vient d’être découverte (vidéo)

Une équipe de scientifiques polonais a fait une bien étrange découverte. Après un scan méthodique par radiographie, ils ont découvert que la momie qu’ils avaient entre les mains avait un enfant en son sein.

Le premier cas de momie inhumée enceinte

Des scientifiques polonais ont analysé jeudi dernier les restes de la toute première momie enceinte à l’heure actuelle. Une découverte étonnante, réalisée à la suite d’un examen de radiographie. Il s’agissait là des restes d’une femme qui a vécu 2000 ans avant notre ère, lorsque l’Égypte était sous la domination romaine. Ses restes sont conservés au Musée national de Varsovie, où elle a été étudiée.

« Nous ne savons pas pourquoi le fœtus n’a pas été sorti du ventre de la défunte, lors de la momification », a déclaré Wojciech Ejsmond, l’un des scientifiques qui a chaperonné cette découverte.

En effet, l’on sait qu’il était courant que les fœtus soient exhumés à part, au côté du défunt, comme ce fut le cas pour les enfants morts-nés du pharaon Toutankhamon, sûrement nés de sa sœur et Grande épouse royale, Ankhésénamon.

« Cette momie est vraiment unique. Nous n’avons pas été en mesure de trouver des cas similaires. Cela signifie que ‘notre’ momie est la seule reconnue au monde avec un fœtus », poursuit le scientifique.

Au départ, cette momie était considérée comme celle d’un prêtre. Finalement, l’imagerie radio dévoilera qu’il s’agit bel et bien d’une femme, enceinte de surcroît, présentant de longs cheveux frisés jusqu’aux épaules.

Mummy-Mummy : La « momie-maman », unique en son genre

Pour la spécialiste Ozarek-Szilke, il est possible que les embaumeurs aient voulu « camoufler » la grossesse de cette femme. Pour quelle raison ? Le mystère reste entier. Il est peut-être possible que cette femme ait eu des prérogatives religieuses et que cette grossesse présentait un frein à ses fonctions sacerdotales, comme ce fut le cas à une période pour les divines adoratrices d’Amon. Certains y voient aussi 

« une signification liée aux croyances et à la renaissance dans l’au-delà. Ainsi momifiée, cette femme aurait pu donner la vie dans l’au-delà. »

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs font d’étonnantes révélations sur une momie grâce à la technologie. Néanmoins, les chercheurs estiment que cette découverte 

« ouvre de nouvelles possibilités de recherches sur la grossesse dans les temps anciens et les pratiques liées à la maternité ».

La momie en question devait avoir entre 20 et 30 ans et en était à sa 26e voire 30e semaine de grossesse.

Sa momie a voyagé jusqu’en Pologne au cours du 19e siècle. Son sarcophage fait partie de la collection exposée au Musée national de Varsovie.

(Source : Maxi Science)