La «  forêt nuageuse  » des montagnes brumeuses de Bolivie révèle 20 espèces nouvelles (vidéo)

Chironius scurrulus, alias la savane à machette lisse. (© Trond Larsen)

Un paysage de «  forêt nuageuse  » enveloppé de brouillard niché dans les contreforts des Andes boliviennes a révélé 20 espèces auparavant inconnues de la science, ainsi qu’une multitude d’animaux et de plantes redécouverts depuis des années, des décennies ou même plus d’un siècle dans certains cas. Lire la suite

L’image du jour : La plaine salée d’Uyuni, Bolivie (vidéo)

Sa superficie de plus de 10 000 km2 fait de la plaine salée d’Uyuni la plus grande du monde. Il est situé dans la province reculée de Potosi en Bolivie, près des Andes, à une altitude de 3,656 m.

Dans ce coin reculé de la Terre, un phénomène naturel particulier se produit: une fine couche d’eau recueillie sur une plaine de sel la transforme en un verre d’un autre monde qui reflète le ciel au-dessus en parfaite symétrie. Le calme inquiétant du lieu le rend d’autant plus surnaturel et emmène l’observateur bien au-delà du familier.

L’image du jour : L’Amérique du Sud (vidéo)

Dans ce court métrage, réalisé par Morten Rustad vous ferez un voyage à travers les paysages incroyablement variés de cet imposant continent, l’Amérique du Sud. Un an de voyage, neuf pays, d’innombrables heures d’autobus, de motos et d’autos. Des centaines de milliers d’images prises. 30 To de données utilisées, 5 mois de montage. Le film accéléré met en scène l’Amérique du Sud avec des images du Brésil, du Venezuela, de la Guyane, de la Colombie, de l’Argentine, du Chili, du Pérou, de la Bolivie et de l’Équateur.

L’image du jour : Le Lac Titicaca, Pérou / Bolivie (vidéo)

Le lac Titicaca chevauche la frontière entre le Pérou et la Bolivie, dans la Cordillère des Andes. C’est l’un des plus grands lacs d’Amérique du Sud et l’étendue d’eau navigable la plus en altitude du monde. Considéré comme le berceau des Incas, il comporte de nombreuses ruines. Ses eaux sont connues pour être tranquilles et très réfléchissantes. Il se trouve au sein de la réserve nationale du Titicaca, qui abrite des espèces d’animaux aquatiques rares comme les grenouilles géantes.

BOLIVIE : Les montres tournent officiellement à l’envers

L'horloge du congrès Bolivien fonctionne à l'envers, La Paz le 25 juin 2014 (AFP PHOTO/Jorge Bernal)

L’horloge du congrès Bolivien fonctionne à l’envers, La Paz le 25 juin 2014 (AFP PHOTO/Jorge Bernal)

Le sens des aiguilles d’une montre n’est plus universel. Le ministre des Affaires étrangères bolivien a inauguré la nouvelle horloge du Congrès à La Paz, avec des aiguilles qui cheminent de gauche à droite, raconte Courrier international, vendredi 27 juin. Lire la suite

Top 10 des tribus les plus isolées du monde

On est là à faire les malins avec nos Google Glass et notre WiFi mais il faut savoir que sur notre planète existent encore des tribus vivant au cœur de la jungle amazonienne ou sur une île de l’Océan Indien et qui ne savent toujours pas faire du feu. La plupart du temps ces tribus refusent tout contact avec notre concept de « civilisation » moderne et balancent des coups de masses aux mecs qui s’approchent trop. Parce qu’après tout, pourquoi ils devraient se faire chier, ils sont bien mieux où ils sont.

  1. Les Sentinelles – Inde
    Cette tribu présente sur les îles Andaman et qui refusent tout contact avec la civilisation moderne. S’ils ne maîtrisent pas le feu, les mecs savent faire des arcs et ne se sont pas gênés pour les utiliser en 2006 en tuant 2 pêcheurs clandestins venus trop près de leur îles. Avant d’arroser l’hélico venu rechercher les corps. (Mais bon, parfois ça se passe bien.)

    1

    Source photo : telegraph

  2. La tribu des Mashco-Piro – Pérou
    Quand des touristes se baladent dans la forêt péruvienne, ils s’attendent à trouver plein de bestioles bizarres mais sûrement pas une tribu inconnue, jamais contactée par la civilisation moderne jusqu’à lors. Le pays héberge énormément de tribus isolées mais la famille qui tomba nez à nez avec les randonneurs n’avait jamais été vues auparavant. La déforestation illégale ainsi que l’exploitation pétrolière les menacent chaque jour un peu plus ce qui les oblige à sortir de la forêt et à venir se confronter aux autres villages.

    2

    Source photo : survivalfrance

  3. L’homme seul en pleine Forêt amazonienne – Brésil
    Cet homme connu des autorités brésiliennes depuis plusieurs décennie est le dernier survivant d’une tribu inconnue dont le village a été détruit par les bulldozers de locaux désirant utiliser ses terres. Il est très difficile de rentrer en contact avec lui et s’il n’est pas particulièrement hostile, il n’a pas hésité à planter une flèche dans le torse d’un visiteur un peu trop hardi. Le gouvernement brésilien a interdit toute déforestation dans un périmètre assez large permettant à notre solitaire de finir sa vie tranquille, loin de tous et de tout. On ne sait pas s’il est toujours vivant aujourd’hui.
  4. Les tribus néo-guinéennes – Papouasie-Nouvelle-Guinée
    Comme le Brésil ou le Pérou, la Nouvelle-Guinée abrite un nombre important de tribus plus ou moins apparentées, dispersées dans tout le pays. Si les autorités sont généralement au courant de leur existence, les contacts sont très rares voire inexistants, notamment à cause du terrain montagneux et forestier impraticable. On évoque régulièrement le cas de Michael C. Rockefeller, qui, parti en pirogue pour acheter des armes tribales en vue d’une exposition new-yorkaise, a disparu et n’a jamais été retrouvé. Plusieurs pistes indiquent qu’il aurait croisé le chemin de guerriers cannibales.

    4

    photo (creative commons) : wikipedia

  5. Les Neuf de Pintupi – Australie
    Les Neuf de Pintupi étaient une tribu de chasseurs-cueilleurs nomades vivant dans le désert de Gibson en Australie et qui ne se sont fait connaître qu’en 1984 quand ils croisèrent des villageois pour la première fois. Leur premier réflexe fut de détaler mais les villageois, descendant d’une tribu similaires, parvinrent à les rattraper et à établir un contact. Les Neuf décidèrent de s’installer dans le village mais Yari Yari, un des 4 frères, ne tînt pas longtemps et reparti au bout de 2 ans vivre dans le désert, seul.

    5

    Source photo : listverse

  6. Les Jarawa – Inde
    Les Jarawa vivent, comme les Sentinelles, sur une des îles Andaman et on estime leur nombre entre 250 et 400. Présents sur cette îles depuis plus d’un millénaire, ils n’ont subit pratiquement aucune influence de la civilisation moderne et vive de manière très sommaire, refusant tout contact avec l’extérieur. Malheureusement, contrairement aux Sentinelles laissés relativement pépouzes, les Jarawa ont vu leur territoire balafré par une immense route commerciale déchirant leur forêt, amenant maladies et bouleversements écologiques.

    6

    Source photo : ionenewsone

  7. Le peuple Ayoreo – Bolivie
    En Bolivie il y a les groupes jamais contactés dont on connait l’existence et il y a ceux tellement bien planqués qu’on n’est même pas sûr qu’ils soient réels. Des Ayoreo on connait quelques villages (souvent relocalisés de force à cause de la déforestation) mais certaines familles évitent tout recensement et n’ont jamais été contactées par les autorités boliviennes, qui n’hésitent pas à interdire certaines missions scientifiques pour ne pas déranger les tribus isolées. Sympa.

    7

    Source photo : intercontinentalcry

  8. Les Carabayo – Colombie
    On sait peu de choses sur les Carabayo colombiens et ce n’est pas un mal. La dernière tribu du pays contactée, les Nukaak Maku a été décimée par des maladies amenées par les « explorateurs ». Pour les Carabayo, le danger réside plus dans des raids violent de marchands d’esclaves et d’exploitants de caoutchouc qui ne reculent devant rien pour les déloger. En réaction, les quelques 150 indigènes ont coupé tous contacts avec les tribus alentours et vivent aujourd’hui en autarcie totale.
  9. Les Korubo – Brésil
    On ne peut pas vraiment dire que les Korubo n’ont aucun contact avec le monde extérieur, disons seulement que quand ils en ont, la situation dégénère souvent et que du coup les locaux ont décidé de les laisser tranquilles. En portugais, on les appelle les « caceteiros » rapport à leur arme préférée : la massue. Les Korubo n’hésitent pas à tuer les mecs un peu trop curieux sans faire de détail : bûcherons illégaux et explorateurs pacifiques ont longtemps reçu le même traitement peu agréable. Si vous voulez en savoir plus, un docu a été tourné sur eux et se regarde ici.

    8

    Source photo : palmari

  10. Les Wayampi – Guyane
    Les différentes tribus Wayampi sont dispersées entre la Guyane et le Brésil. Si certains groupes sont connus et ont des contacts réguliers avec la civilisation moderne d’autres découverts en 1990 vivent totalement reclus, refusant même le contact avec les autres villages de leur tribu. Il s’agit des dernières tribus totalement isolée sur le territoire français (si on on ne compte pas Aurillac).

    9

    Source photo : une-saison-en-guyane

(Source : ListVerse, Wikipedia, Topito)