Une crevette préhistorique dans les eaux de l’Areuse

Merci à Isabelle Detroyes pour cet article.

La Gelyella monardi mesure un tiers de millimètre. © Image: Muséum Genève, C. Marendaz et P. Moeschler

Elle s’appelle Gelyella monardi et son existence remonte à plus de 20 millions d’années. Un spécimen vivant de cette crevette d’eau douce a été retrouvé dans les Gorges de l’Areuse.

Jolie surprise pour la ville de Neuchâtel qui s’apprêtait à décrocher une exposition, créée en collaboration avec le Muséum de Genève, consacrée à un animal hors du commun, la crevette Gelyella monardi.

Une recherche scientifique au moyen de filets à plancton installés dans le captage de la source de Combe-Garot, près de Champ-du-Moulin sur la commune de Rochefort (NE), a révélé la présence d’un spécimen vivant de Gelyella!

Découvert dans les Gorges de l’Areuse en 1988, ce petit animal d’un tiers de millimètre est un véritable «fossile vivant». La gelyelle a vécu longtemps dans la mer qui recouvrait le plateau suisse avant de se trouver piégée dans des nappes d’eaux souterraines formées par les plis du Jura, il y a 20 millions d’années.

La présence persistante de cette mini-crevette témoigne de la qualité des eaux de l’Areuse, selon la ville de Neuchâtel. Elle pourrait dès lors envisager de faire inscrire ce site sur la liste Ramsar des Nations Unies des zones humides d’importance internationale.

(Source : Le Matin)

Le spécimen neuchâtelois de Gelyella 2022 observé au microscope. © DR/Pascal Moeschler

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s