Le “glacier de l’apocalypse” fond plus vite que prévu (vidéo)

Le “glacier de l’apocalypse” de l’Antarctique, surnommé ainsi en raison de son risque élevé d’effondrement, pourrait fondre rapidement dans les années à venir, selon des scientifiques.

De quoi renforcer les inquiétudes quant à l’élévation extrême du niveau de la mer qui accompagnerait sa disparition éventuelle.

Le glacier Thwaites, capable de faire monter le niveau de la mer de plusieurs dizaines de centimètres, s’érode le long de sa base sous-marine à mesure que la planète se réchauffe.

Dans une étude publiée lundi dans la revue Nature Geoscience, des scientifiques ont cartographié le recul historique du glacier, afin de tenter de comprendre comment il risque de se comporter à l’avenir.

Désintégration rapide

En analysant son passé, ils ont découvert que ce dernier s’était – à un moment donné de son histoire – détaché du fond de la mer et avait reculé à un rythme de 2,1 kilomètres par an. Soit le double du taux observé par les scientifiques au cours des dix dernières années.

« Cette désintégration rapide a pu se produire “aussi récemment que le milieu du 20e siècle, explique dans un communiqué Alastair Graham, auteur principal de l’étude et géophysicien marin à l’Université de Floride du Sud.

“Il ne tient qu’à un fil”

Cette découverte suggère que le Thwaites a la capacité de subir un recul rapide dans un avenir proche, une fois qu’il aura dépassé la crête du fond marin qui contribue à le maintenir en place.

“Le Thwaites ne tient aujourd’hui qu’à un fil, et nous devrions nous attendre à voir de grands changements sur de petites échelles de temps à l’avenir – même d’une année à l’autre – une fois que le glacier se retirera au-delà d’une crête peu profonde dans son lit”, explique dans le communiqué Robert Larter, géophysicien marin et l’un des co-auteurs de l’étude du British Antarctic Survey.

Situé dans l’Antarctique occidental, le glacier Thwaites est l’un des plus grands de la planète – aussi grand que l’État américain de Floride. Il fait partie de la calotte glaciaire de l’Antarctique occidental, qui contient suffisamment de glace pour élever le niveau de la mer de près de 5 mètres, selon la NASA.

Avec l’accélération de la crise climatique, cette région a fait l’objet d’une surveillance étroite en raison de sa fonte rapide et de sa capacité à provoquer des destructions côtières de grande ampleur.

Inquiétudes

Avec la crise climatique et ses effets de plus en plus visibles, cette région du monde fait l’objet d’une surveillance accrue des scientifiques. Le glacier Thwaites inquiète depuis des décennies. En 1973 déjà, les chercheurs ont craint son effondrement.

Et près de dix ans plus tard, ils ont découvert qu’il était ancré au fond de la mer et non pas à la terre ferme. Conséquence: les courants océaniques chauds le font fondre par sa base.

L’année dernière, une étude a montré que la plateforme glaciaire de Thwaites, qui contribue à le stabiliser et à empêcher la glace de s’écouler librement dans l’océan, pourrait se briser en cinq ans.

“D’après les données satellitaires, nous voyons de grandes fissures se propager à la surface de la plateforme glaciaire, affaiblissant le tissu de la glace – un peu comme une fissure de pare-brise”, avait à l’époque déclaré Peter Davis, océanographe au British Antarctic Survey, à CNN.

“Cela se propage lentement à travers le glacier qui risque finalement se fracturer en de nombreux morceaux différents”.

(Sources : 7s7, Nature Geoscience)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s