Le son du trou noir au centre de l’amas de la galaxies de Persée (audio)

Depuis 2003, le trou noir au centre de l’amas de galaxies de Persée est associé au son. 

En effet, les astronomes ont découvert que les ondes de pression émises par le trou noir provoquaient des ondulations dans le gaz chaud de l’amas qui pourraient être traduites en une note – une note que les humains ne peuvent pas entendre environ 57 octaves en dessous du do médian.

Maintenant, une nouvelle sonification apporte plus de notes à cela. Cette nouvelle sonification – c’est-à-dire la traduction de données astronomiques en sons.

À certains égards, cette sonification ne ressemble à aucune autre réalisée auparavant, car elle revisite les ondes sonores réelles découvertes dans les données de l’observatoire à rayons X Chandra de la NASA. 

L’idée fausse populaire selon laquelle il n’y a pas de son dans l’espace provient du fait que la majeure partie de l’espace est essentiellement un vide, ne fournissant aucun moyen pour que les ondes sonores se propagent. 

Un amas de galaxies , en revanche, contient de grandes quantités de gaz qui enveloppent les centaines, voire les milliers de galaxies qu’il contient, fournissant un moyen pour les ondes sonores de se déplacer.

Dans cette nouvelle sonification de Persée, les ondes sonores précédemment identifiées par les astronomes ont été extraites et rendues audibles pour la première fois. Les ondes sonores ont été extraites dans des directions radiales, c’est-à-dire vers l’extérieur à partir du centre. 

Les signaux ont ensuite été resynthétisés dans la gamme de l’audition humaine en les mettant à l’échelle vers le haut de 57 et 58 octaves au-dessus de leur hauteur réelle. 

Une autre façon de dire cela est qu’ils sont entendus 144 quadrillions et 288 quadrillions de fois plus élevés que leur fréquence d’origine. (Un quadrillion est égal à 1 000 000 000 000 000.) Le balayage de type radar autour de l’image vous permet d’entendre les ondes émises dans différentes directions. 

Dans l’image visuelle de ces données, le bleu et le violet montrent tous deux des données de rayons X capturées par Chandra.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s