Terre vue de l’espace : la péninsule scandinave (vidéo)

La mission Copernicus Sentinel-3 a capturé ce cliché impressionnant de la péninsule scandinave presque sans nuages ​​le 20 mars.

La péninsule scandinave, qui comprend la Suède et la Norvège, mesure environ 1850 km de long. Il s’étend vers le sud depuis la mer de Barents au nord, la mer de Norvège à l’ouest et le golfe de Botnie et la mer Baltique à l’est. Le Danemark, la Finlande, la Lettonie et la Lituanie sont également visibles sur l’image de cette semaine.

Sur le côté gauche de la péninsule, les fjords déchiquetés qui bordent la côte norvégienne peuvent être repérés depuis l’espace. Beaucoup de ces fjords ont été creusés par les épais glaciers qui se sont formés au cours de la dernière période glaciaire.

 Le fjord le plus grand et le plus profond de la côte norvégienne, appelé Sognefjord, se trouve dans le sud-ouest de la Norvège et a une profondeur de 1308 m.

La topographie de la Suède se compose principalement de basses terres plates et vallonnées parsemées de lacs. Le lac Vänern et le lac Vättern, les plus grands lacs de Suède, sont clairement visibles au fond de la péninsule. Les lacs ne gèlent pas complètement pendant les mois d’hiver. Au nord-est de la péninsule se trouve la Finlande avec plus de 55 000 lacs, dont la plupart ont également été créés par des dépôts glaciaires.

Au cours du mois de mars, une grande partie de l’Europe du Nord et de la Scandinavie avait été affectée par un fort système météorologique anticyclonique, qui a également permis cette acquisition presque sans nuages. Le 19 mars à Tirstrup, au Danemark, la pression atmosphérique a atteint 1051,6 hPa , la valeur la plus élevée jamais enregistrée en mars.

Doté d’une suite d’instruments de pointe, Copernicus Sentinel-3 mesure les océans, la terre, la glace et l’atmosphère de la Terre pour surveiller et comprendre la dynamique mondiale à grande échelle. Il fournit des informations essentielles en temps quasi réel pour les prévisions océaniques et météorologiques.

En se concentrant sur nos océans, Sentinel-3 mesure la température, la couleur et la hauteur de la surface de la mer ainsi que l’épaisseur de la glace de mer, tandis que, sur terre, la mission cartographie la façon dont la terre est utilisée, fournit des indices de l’état de la végétation et mesure la hauteur des rivières et des lacs.

Note technique : l’image est une mosaïque de 2 orbites descendantes avec une différence d’environ 60 minutes entre elles, d’où le striage observable en haut de l’image.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s