Des sculptures éthérées en papier et des installations à grande échelle (galerie et vidéo)

L’artiste japonaise Ayumi Shibata conçoit des paysages complexes en utilisant des couches sur des couches de papier blanc

Certaines de ses sculptures sont miniatures, tandis que d’autres sont des installations immersives, et toutes sont animées par des jeux d’ombres et de lumières, qui créent du « mouvement » à travers ses pièces. 

Les œuvres présentent des dômes architecturaux, des forêts ressemblant à des grottes et des soleils tourbillonnants planant au-dessus de villes remplies d’arbres. 

Ces lieux pittoresques ne sont pas basés sur un lieu particulier mais sur ce à quoi l’artiste « espère et croit que l’avenir de la planète pourrait ressembler ».

Actuellement, Shibata travaille sur une installation intitulée « Inochino-uta, poésie de la vie », pour une exposition plus tard cette année. 

Le projet à grande échelle est composé de 108 morceaux de papier reliés par des ficelles et suspendus au plafond. 

Pour voir plus du travail de l’artiste, visitez son Instagram ou son site Web .

Cliquez sur une image pour l’agrandir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s