Le « syndrome des cheveux incoiffables » (vidéo)

Locklan Samples

Le petit Locklan est atteint du syndrome des cheveux incoiffables, une anomalie rarissime et inoffensive, qui lui donne un sacré look.

Quand le petit Locklan Samples a vu le jour, il avait des cheveux noirs ressemblant un peu à ceux de sa maman Katelyn. Dans les six mois qui ont suivi, la chevelure foncée du nourrisson a été progressivement remplacée par ce que ses parents appellent affectueusement du «poil de pêche» tout blond.

«On se demandait ce que c’était. Et ça a continué de pousser, pousser», raconte à «People» Katelyn Samples, qui vit à Roswell (Géorgie).

À 9 mois, Locklan présentait une chevelure proche du blanc, toute douce et se dressant sur sa tête. Impossible à coiffer.

Un jour sur Instagram, un internaute a contacté Katelyn pour lui demander si son fils était atteint du «syndrome des cheveux incoiffables».

«Je me suis dit bon sang, c’est quoi? Est-ce que quelque chose ne va pas avec mon bébé? Je me suis ruée sur Google», raconte l’Américaine de 33 ans.

Le pédiatre de Locklan n’ayant jamais entendu parler de cette particularité, ses parents se sont adressés à une spécialiste. Après des analyses poussées, il s’est avéré que l’enfant était bel et bien atteint de ce syndrome extrêmement rare, qui fait que les cheveux poussent avec une texture très douce et facilement cassable. Seule une centaine de cas a été répertoriée dans le monde.

Fort heureusement, ce syndrome ne touche que les cheveux de l’enfant, aujourd’hui âgé de 16 mois. Pour l’instant, Katelyn les laisse voguer comme bon leur semble.

«Je n’ai pratiquement pas besoin de les laver, à moins qu’il n’ait littéralement joué dans la boue, car ils ne deviennent jamais gras», raconte la trentenaire.

Une chose est sûre, la chevelure de Locklan ne laisse personne indifférent:

«Elle est incroyablement douce et les gens veulent la toucher tout le temps. Je dirais que 98% des gens sont gentils et adorent ça. Ils disent qu’il est comme une petite rock star. Cela les fait sourire», témoigne Katelyn.

(Source : 20 Minutes)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s