L’histoire du plus grand château du monde dans une grotte (vidéo)

Le monde est rempli de châteaux et de forteresses à couper le souffle, dispersés aux quatre coins de la Terre. Mais le château de Predjama en Slovénie a de nombreuses raisons de se démarquer parmi les autres.

Construite au XIIIe siècle, la forteresse est aujourd’hui l’une des plus grandes attractions touristiques du pays et raconte une histoire incroyable sur le passé de la région.

Le château a été construit pour être « encastré » dans un ravin, ce qui permettait à ses occupants de voir l’horizon, sans se faire remarquer de loin. À une époque où les batailles et les guerres étaient fréquentes, cela représentait un grand avantage stratégique. De nos jours, la forteresse possède un pont-levis, ce qui facilite l’accès aux visiteurs.

Cependant, dans le passé, l’accès se faisait uniquement par une échelle verticale, qui pouvait être rapidement escamotée si nécessaire. Par conséquent, si quelqu’un voulait envahir l’endroit, il ne trouverait pas cela facile.

La forteresse était très bien équipée pour l’époque, avec une salle noble, où se tenaient les séances publiques et les jugements ; une salle de réception pour les invités; une salle de torture et même des cachots où les prisonniers étaient détenus.

La salle à manger du château avait des murs très épais, qui protégeaient l’environnement du froid extrême qui frappait le bâtiment en hiver. De plus, la chaleur de la cuisine, qui se trouve dans le même espace que la salle à manger, a contribué à réchauffer les occupants de la forteresse pendant les mois les plus froids.

Aujourd’hui, tous ces espaces sont ouverts aux visiteurs, car le lieu a été transformé en musée. En plus d’eux, il est également possible de voir de près la chambre principale et le grenier, qui servait de caserne et de poste de guet. Là, aujourd’hui, plusieurs armes qui faisaient partie de l’arsenal sont exposées.

Mais de tous ces espaces luxueux, la pièce la plus accrocheuse du château de Predjama est peut-être la latrine. En effet, selon les historiens, l’endroit le plus intime de la forteresse a été le théâtre d’une grande trahison dans le passé. Plus précisément, dans les années 1480, le baron Erazem von Lueg a utilisé le château comme refuge après une bataille qui s’est terminée par la mort du comte Pappenheim, l’un des principaux noms du Conseil de l’Empire des Habsbourg.

En représailles à la mort du comte, l’empereur Frédéric III ordonna le siège du château. Mais avec l’aide de toutes les installations de la forteresse, Erazem a réussi à survivre pendant un an et un jour, s’approvisionnant via un réseau de tunnels secrets.

Cependant, selon l’historien Voijko Jurca, qui a accordé une interview à CNN, Erazem von Lueg a été trahi par un domestique lors d’un voyage aux latrines. Comprenant que le chef allait écouter les appels de la nature, l’homme donna un signal de feu à l’armée ennemie, qui ouvrit le feu sur l’annexe des latrines à l’aide de boulets de canon.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le château a été occupé par les autorités de l’ex-Yougoslavie, et depuis lors, il est utilisé comme musée.

(Source : El Mondo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s