Voici à quoi devrait ressembler le voyage spatial du futur (galerie et vidéo)

La Lune, Mars, Vénus… la Nasa dévoile sa vision des futurs voyages dans l’espace. Play Unmute Current.

« Qu’allez-vous explorer ?« , interroge la NASA dans une vidéo publiée en s’inspirant des posters réalisés par le Jet Propulsion Laboratory en Californie du Sud, l’agence spatiale américaine donne à voir à quoi pourrait bien ressembler le voyage dans l’espace de demain. Et ça fait rêver.

Après la Lune, Mars et Vénus dans le viseur

« Alors que nos explorateurs robotisés ont fait le tour de notre système solaire, le seul endroit au-delà de la Terre où les humains se sont tenus est la Lune« ,

déplore l’agence spatiale, qui a la ferme intention de poursuivre ses ambitions d’exploration spatiale, au-delà même de notre système solaire.

« La Lune le prochain endroit où nous enverrons des astronautes. Mais pas le dernier ! Les humains n’ont pas encore visité Mars, mais nous prévoyons d’ajouter des empreintes de bottes aux traces de pneus des rovers qui s’y trouvent actuellement« .

Plus que jamais, la Nasa ambitionne de se rendre sur Vénus, où deux missions d’exploration sont prévues d’ici 2028. Véritable objet de fascination des astronomes, l’étoile du Berger a beaucoup de secrets à livrer. Mais encore ? Repousser les limites de notre système solaire, en se rendant dans la ceinture de Kuiper par exemple.

Et pourquoi pas visiter les exoplanètes HD 40307g, connue pour être une super-Terre et Kepler 16b, une exoplanète située à “seulement” 200 années-lumière de la Terre« . C’est en tout cas ce que la vision proposée dans cette vidéo futuriste.

Un voyage dans l’espace, accessible à tous ?

Si l’on nous promet une « démocratisation du voyage dans l’espace » dans les prochaines années, cela ne signifie pas pour autant que les voyages spatiaux seront accessible à tous.

En effet, pour obtenir un siège à bord d’un vaisseau spatial de la société SpaceX par exemple, il faudrait débourser pas moins de… quelques dizaines de millions d’euros ! Autrement dit, le tourisme spatial va rester une affaire de millionnaires, pendant un long moment encore.

“Tant qu’une large flotte de solutions ne sera pas disponible, nous verrons les prix augmenter”, estime David Doughty, le directeur de l’agence de voyages spatiaux Rocket Breaks.

Toutefois, selon lui les prix pourraient ensuite progressivement baisser 

“en dessous de 100 000 dollars, dans environ huit ans, ce qui est un délai réaliste pour qu’une flotte suffisamment importante soit mise en place”.

Alors, qui a 100 000 euros pour s’envoyer en l’air ? Pas grand monde malheureusement.

Cliquez sur une image pour l’agrandir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s