À l’écoute du climat de la Terre (vidéo)

Les satellites observent la Terre en utilisant une gamme de longueurs d’onde sur le spectre électromagnétique.

 Différentes longueurs d’onde nous permettent de sonder différents aspects de la terre, de l’atmosphère et de l’océan. En échantillonnant le spectre électromagnétique à plusieurs longueurs d’onde, nous pouvons construire une image plus complète du système climatique complexe de la Terre.

Selon le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU, la population mondiale devrait atteindre 9,7 milliards en 2050. Les zones urbaines abritent déjà 55 % de la population mondiale et ce chiffre devrait atteindre 68 % d’ici 2050. L’urbanisation rapide et non planifiée, combinée aux défis liés au changement climatique, peut entraîner une augmentation de la pollution de l’air, une plus grande vulnérabilité aux catastrophes ainsi que des problèmes de gestion des ressources telles que l’eau, les matières premières et l’énergie.

Afin d’améliorer la compréhension des tendances actuelles de l’urbanisation mondiale, l’ESA et le Centre allemand pour l’aéronautique et l’aérospatiale (DLR), en collaboration avec l’équipe Google Earth Engine, développent conjointement le World Settlement Footprint – l’ensemble de données le plus complet au monde sur les établissements humains.

La suite World Settlement Footprint se compose de plusieurs produits différents, dont deux ont été rendus publics cette semaine lors de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP26) à l’occasion de la Journée des villes, des régions et de l’environnement bâti (Cities, Regions & Built Environment Day) : le World Settlement Footprint 2019 (WSF 2019) et la World Settlement Footprint Evolution (WSF Evolution). Ces produits ont été créés à l’aide des millions d’heures de temps de calcul de Google Earth Engine, la plate-forme de Google destinée à l’analyse de données géospatiales.

Le WSF 2019, qui fournit des informations sur les établissements humains mondiaux avec des détails et une précision sans précédent, présente des données des missions Copernicus Sentinel-1 et Sentinel-2, tandis que la WSF Evolution a été obtenue par traitement de sept millions d’images du satellite américain Landsat collectées entre 1985 et 2015 et montre la croissance mondiale des établissements humains année par année.

Cette collection sans précédent de produits mondiaux sur les établissements humains nous permet de mieux comprendre l’urbanisation à l’échelle mondiale.

Pour plus d’information sur le World Settlement Footprint 2019, veuillez consulter le lien DLR Earth Observation Center, est pour ce qui est de la World Settlement Footprint Evolution, veuillez cliquer ici.

Une réflexion sur “À l’écoute du climat de la Terre (vidéo)

  1. Pingback: Terre vue de l’espace : Kuala Lumpur, Malaisie (vidéo) | Etrange et Insolite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s