L’art japonais de transformer la saleté en sphères parfaites (vidéo)

L’artiste Bruce Gardner est un maître d’une curieuse forme d’art japonaise appelée hikaru dorodango (littéralement : « boulette brillante ») où la saleté ordinaire est lentement transformée en sphères brillantes parfaites.

 Les objets prennent plusieurs heures car des particules de saleté de plus en plus fines sont appliquées pour créer chaque couche. Selon l’effet souhaité, un chiffon peut être utilisé pour créer une fine couche de vernis pour donner à la couche extérieure finale un éclat semblable à une boule de billard.

 Malgré leur apparence, les dorodango terminés restent extrêmement fragiles et doivent être traités avec le plus grand soin. Il semble que le but de leur fabrication soit davantage axé sur les avantages méditatifs dérivés du processus lui-même plutôt que sur la longévité des œuvres d’art. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s