Versailles pour les initiés (vidéo)

Du château de Versailles et de ses jardins, on connaît la splendeur. Mais sait-on qu’ils peuvent être abordés comme un chemin initiatique ?

On vante sa magnificence. On devine ses intrigues politiques et ses secrets d’alcôve. Parfois, on évoque ses mystères, comme la possible existence d’un jumeau de Louis XIV, détenu prisonnier sous un masque de fer, ou le goût de Monsieur, frère du roi, pour la sorcellerie…

À en croire l’alchimiste Patrick Burensteinas, le lieu bruisserait d’autres énigmes encore. 

« Le château a été édifié sur l’une des lignes du monde », 

explique-t-il, c’est-à-dire l’un des méridiens qui irrigueraient la terre d’une énergie subtile, propice au bien-être, à la guérison et à la connexion divine. Le domaine serait ainsi bâti sur celle qui relie Bruxelles à Saint-Jacques-de-Compostelle.

 « Le château initial fut construit par Louis XIII », précise Patrick Burensteinas.

Alors qu’il vivait au Louvre, le souverain fut saisi d’une crise mystique, et chercha un lieu pour méditer. Quelques décennies plus tard, Louis XIV décida d’en faire le siège de son pouvoir.

 « Regardez où est située sa chambre, propose Patrick Burensteinas : au milieu du bâtiment principal, à l’étage, juste au-dessus de la ligne d’énergie ! » 

Au rez-de-chaussée, l’édifice est équipé de portes-fenêtres, de manière à laisser passer la lumière. « Observez le sol de l’allée qui mène au château, poursuit l’alchimiste : il est ondulé », preuve que pulse en dessous une force.

« Eh bien, c’est encore plus fort dans les jardins ! » Direction l’œuvre du paysagiste André Le Nôtre. Le parc est immense, conçu autour d’un bassin et d’un canal central qui, vu depuis la terrasse, semble s’étendre à l’infini. 

« Le soleil se couche sur le canal le jour de la Saint-Louis », indique Patrick Burensteinas.

Ici, tout aurait été pensé dans le respect d’une vision magique du monde.

 « À l’époque, tous les constructeurs étaient au fait de ça », précise l’initié.

Expérimentez, essayez de trouver le bon pas, le bon rythme.


L’ensemble du jardin représenterait la projection au sol d’un arbre des Sephiroth – qui, selon la kabbale, symbolise la structure de l’homme et de l’univers.

 « Percevez-vous une force vous pousser ? interroge-t-il. Expérimentez, essayez de trouver le bon pas, le bon rythme. » 

Plusieurs parcours seraient initiatiques. Celui des « quatre fontaines », représentant quatre saisons

« mais aussi quatre couleurs, quatre vertus et quatre portes pour accéder à la verticalité »

, ou celui des statues. Bacchus, Mercure… Toutes riches en symboles, en formes géométriques et en atmosphères, à découvrir au fil des bosquets,

Des enseignements à prendre au pied de la lettre ?

 « Louis XIV a écrit un livre sur la portée de ses jardins », souligne Patrick Burensteinas, mais « rien ne vaut l’expérience ». Observez, ressentez…

Le monde est de toute façon plus magique quand on l’aborde par la pleine conscience et le moment présent.

 « En fin de journée, vous serez sur les genoux ! sourit l’alchimiste, car vous aurez accompli un vrai chemin initiatique. » 

Vidés, c’est-à-dire prêts à recevoir.

(Source : INREES)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s