Un artiste ivoirien transforme des tongs jetées de la plage en chefs-d’œuvre (vidéo)

Alors que l’artiste ivoirien Aristide Kouame passe au peigne fin la plage avec un grand sac poubelle pour ramasser des tongs et autres chaussures jetées, il est conscient que d’autres baigneurs le prennent probablement pour un marchand de rue désespéré ou peut-être un fou.

Ils ne savent pas que Kouame, 26 ans, transforme les épaves en œuvres d’art évaluées jusqu’à 1 000 dollars en coupant les semelles en caoutchouc et en plastique en morceaux qu’il assemble en grands collages.

“Ce sont les déchets que les gens ont jetés à la mer et la mer nous les ramène parce qu’elle n’en veut pas”, a-t-il déclaré sur une plage d’Abidjan, la capitale commerciale de la Côte d’Ivoire.

“Je fais de l’art à partir de chaussures usagées. C’est une façon de donner vie aux objets qui jonchent les plages.”

Assis sur le sol d’une ruelle étroite, Kouame sculpte des formes, des lettres et des visages dans les semelles en caoutchouc de ce qu’il a récupéré sur la plage. Il fabrique sa propre peinture en broyant les restes en tas de pigments technicolor.

Sa technique est à la fois peu coûteuse et écologique

Des déchets plastiques et autres – y compris de grandes quantités de tongs perdues ou jetées – sont éparpillés sur la plupart des plages urbaines d’Afrique de l’Ouest, alors que les ordures jetées dans les canaux de la ville sont acheminées vers la mer, puis vers le rivage avec les marées changeantes.

En quelques années seulement, les méthodes originales de Kouame ont attiré l’attention de l’establishment artistique ivoirien et ses œuvres ont été exposées dans des galeries nationales et étrangères.

Ils vont de grands portraits de droits civiques et de dirigeants politiques tels que Nelson Mandela à des résumés évoquant des maux de société, notamment le changement climatique, Covid-19 et les inégalités de richesse.

Penser l’environnement

Un après-midi récent dans un quartier chic du sud d’Abidjan, plusieurs œuvres de Kouame étaient accrochées dans une galerie fréquentée par des collectionneurs d’art étrangers.

Son directeur a conduit avec enthousiasme les clients vers trois grands collages, chacun composé d’environ 140 portraits miniatures que Kouame a sculptés à partir de tongs jetées.

Environ 13 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversées chaque année dans les océans du monde, selon les Nations Unies. Deux des pires coupables d’Afrique, le Ghana et le Nigeria, partagent le même littoral atlantique que la plage de Kouamé peigne pour s’approvisionner.

“Mon objectif est d’amener les gens à s’interroger sur la question de leur environnement, afin de créer une vie meilleure”, a déclaré Kouame, en se retournant solennellement vers les visages en plastique.

(Source : News 24)

2 réflexions sur “Un artiste ivoirien transforme des tongs jetées de la plage en chefs-d’œuvre (vidéo)

  1. Pingback: Un artiste ivoirien transforme des tongs jetées de la plage en chefs-d’œuvre (vidéo) — Etrange et Insolite – Transformations

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s