Que se passerait-il si la Lune était deux fois plus proche de la Terre ? (vidéo)

Dans le film de 2003 de Jim Carrey « Bruce Almighty », le personnage de Carrey acquiert soudainement des pouvoirs divins et utilise ces pouvoirs sur la pleine lune et la rapprocher de la Terre pour courtiser sa bien-aimée. Plus tard dans le film, des plans montrent des reportages télévisés sur des inondations massives et sans précédent dans le monde.

Bien que le film soit évidemment fantastique, il soulève une question : que se passerait-il si la lune était deux fois plus proche de la Terre qu’elle ne l’est aujourd’hui ?

En fait, le scénario d’inondation du film n’est pas loin de ce qui pourrait se produire si la Lune était soudainement beaucoup plus proche de la Terre, a déclaré Neil Comins, physicien à l’Université du Maine. L’effet le plus connu de la lune est son attraction gravitationnelle sur les océans de la Terre, qui se traduit par deux marées hautes et deux marées basses chaque jour. 

Mais si la Lune était à la moitié de la distance de la Terre comme c’est le cas actuellement, les marées seraient huit fois plus élevées, a déclaré Comins. Certaines îles seraient complètement sous l’eau pendant une grande partie de la journée et les côtes peuplées deviendraient probablement inhabitables à cause des marées hautes, a-t-il ajouté. 

Mais des marées océaniques plus élevées ne seraient pas le seul résultat d’une lune plus proche. La lune a également un effet de marée sur la Terre , a déclaré Comins.

Si la lune était soudainement deux fois plus proche de la Terre, l’effet serait comme frapper un gong avec un maillet, a déclaré Comins : des vagues d’énergie se répercuteraient à travers la planète en raison de l’augmentation soudaine de la force de l’attraction gravitationnelle de la lune. 

« Et ce choc soudain de la gravité aurait en fait un impact sur la croûte terrestre, ce qui signifie qu’il pourrait déclencher plus de tremblement de terre, pourrait déclencher plus d’éruptions volcanique », a déclaré Jazmin Scarlett, volcanologue historique et social à l’Université Queen Mary de Londres.

Prenez, par exemple, la lune Io de Jupiter, le monde le plus volcaniquement actif du système solaire, a déclaré Scarlett. Le volcanisme d’Io résulte de la poussée et de l’attraction de la gravité de Jupiter et de deux de ses autres lunes. La Terre pourrait connaître un sort similaire si la Lune était soudainement moitié moins proche.

Avec tout le flambage soudain de la croûte de la planète, la rotation de la Terre ralentirait avec le temps. En effet, lorsque la graviré de la lune tire les océans, la friction qui en résulte entre le fond océanique et l’eau ralentit la rotation de la Terre. Aujourd’hui, la rotation de la Terre ralentit d’environ un millième de seconde par siècle, a déclaré Comins. Si la lune était à la moitié de la distance, la rotation de la Terre ralentirait encore plus, traînant nos jours et nos nuits. 

Si nous survivions aux tremblements de terre soudains, aux éruptions volcaniques, à l’allongement des jours et des nuits et aux marées plus hautes, au moins nous verrions des éclipses plus fréquentes . Parce que la lune couvrirait une plus grande surface du ciel, elle serait plus susceptible de passer devant le soleil de notre point de vue, a déclaré Comins. Nous pourrions même encore voir la couronne solaire (atmosphère extérieure) briller autour de la silhouette sombre de la lune, mais pas aussi clairement, a-t-il ajouté. Sinon, la lune et ses phases se ressembleraient à peu près, mais plus grosses dans le ciel. 

Et si la lune tournait lentement en spirale vers la Terre, plutôt que de se déplacer soudainement ? La croûte et les marées de la planète se déplaceraient plus progressivement, laissant, espérons-le, la vie s’adapter, a déclaré Scarlett. Les jours et les nuits plus longs pourraient changer notre climat et entraîner des changements évolutifs de plusieurs manières, a déclaré Scarlett. Les animaux devraient s’adapter à une lune plus brillante la nuit. Par exemple, les proies pourraient devoir apprendre à mieux se cacher la nuit, car les prédateurs pourraient avoir plus de lumière lorsqu’ils chassent. 

Alors qu’un Morgan Freeman doté d’une superpuissance ne sera pas la cause d’un bouleversement Terre-Lune, quelque chose de naturel pourrait-il faire dériver la Lune plus près de la Terre ? 

C’est une spéculation sauvage bien sûr, mais Comins a décidé d’une réponse :

« Si un objet suffisamment massif passait près du système Terre-Lune, et que la Lune était au bon endroit de son orbite pendant que cette chose passait, cette chose pourrait potentiellement prendre l’énergie de la lune, et cela la ferait se rapprocher de nous en spirale », a déclaré Comins.

Il faudrait donc un astéroïde massif passant par la Terre exactement au bon endroit au bon moment pour éventuellement pousser la lune vers nous comme une boule encerclant un drain. Bien sûr, même si cela se produisait, il faudrait encore de nombreuses années à la Lune pour s’éloigner de la moitié de la distance actuelle, de sorte que la Terre n’en ressentirait pas les effets tout de suite. 

Publié à l’origine sur Live Science.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s