Mais qui es-tu, Bob Lazar ? (vidéo)

À la fin des années 1980, un ingénieur américain prétend avoir démantelé et observé l’ingénierie de neuf soucoupes volantes stockées près de la zone 51.

Trente ans plus tard et après de nombreux déboires avec les autorités, il maintient sa version. Alors, affabulateur ou vrai témoin ?

Son témoignage a fait l’effet d’une bombe. Mai 1989, sur la chaîne locale du Nevada aux États-Unis, d’abord en silhouette anonyme, un certain Dennis explique être un physicien employé au S4, un complexe scientifique situé près de la zone 51, une zone militaire dans le désert du Nevada.

Il y travaillerait avec d’autres ingénieurs sur la rétro-ingénierie de vaisseaux extraterrestres récupérés par l’armée américaine dans les années 1950. Il clame devoir porter à la connaissance du public et de la communauté scientifique de tels phénomènes, et qu’il est criminel de garder ces informations secrètes.

Quelques mois plus tard, il est de nouveau interviewé, à visage découvert cette fois, après avoir été démis de ses fonctions ; les spectateurs découvrent Bob Lazar, un jeune ingénieur à lunettes, tout ce qu’il semble de plus sérieux. Le reportage fait le tour du monde mais laisse sceptique, de par son caractère absolument phénoménal et l’aspect amateur que revêt le témoin.

En effet, connu localement pour fabriquer des engins à propulsion dans son garage ou concocter des feux d’artifice, on ne retrouve aucune trace de lui dans les écoles d’ingénieur qu’il dit avoir fréquentées. Aucun diplôme et refus d’attester de sa présence de la part du laboratoire scientifique auprès duquel il est censé avoir travaillé juste après ses études. Traces de son passage effacées suite à la polémique ?

C’est ce que défend Bob Lazar qui, selon lui, n’a cessé d’être suivi, questionné, harcelé, et même menacé physiquement par le gouvernement.

Son récit est extraordinaire et ne varie pas depuis trente ans.

Mais que témoigne-t-il avoir vu exactement ? Son récit est extraordinaire et ne varie pas depuis trente ans. Même après 4 passages au détecteur de mensonges qui soutient sa version, et des séances d’hypnose filmées révélant de nombreux détails et schémas. Il était affecté à l’étude du moteur des engins prétendument extraterrestres, afin de comprendre comment il fonctionnait et avec quelle technologie.

« Le système de propulsion est un système à gravité, la source d’énergie est un réacteur antimatière. Cette technologie n’existe pas du tout », explique-t-il dans le film de 1989.

Il décrit dans un documentaire de 2018, réalisé par Jeremy Corbell et diffusé sur Netflix, l’entièreté du mécanisme de ce moteur.

« C’était des engins à champ de propulsion, sans réaction, qui créaient une distorsion dans l’espace et le temps, comme si l’espace se pliait, sans connexion entre les systèmes. »

Pour cela, un matériau mystérieux était utilisé, l’élément 115 – inconnu à l’époque, il a soi-disant été découvert en 2015 – sous une forme stable, ce qui est impossible selon les physiciens.

La grande question que lui pose alors le réalisateur est : a-t-il sorti un peu de cet élément du laboratoire ? Bob Lazar a refusé de répondre, mais le lendemain de cette entrevue, une énorme unité du FBI a débarqué chez lui et a fouillé entièrement sa maison et son laboratoire. Sacrément surveillé pour un menteur..

(Source : INREES)

Une réflexion sur “Mais qui es-tu, Bob Lazar ? (vidéo)

  1. Pingback: Ce que l’on sait (et ce que l’on ne sait pas) sur la zone 51 (vidéo) | Etrange et Insolite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s