Le singe tamarin modifie son accent lorsqu’il change de territoire pour éviter les conflits (vidéo)

Un Tamarin aux mains rousses © Flickr

Des scientifiques se sont aperçus, en étudiant deux populations de tamarins, que l’une des espèces adaptait ses cris lorsqu’elle entrait sur le territoire de l’autre.

Les animaux sont vraiment les rois de l’adaptation, capables de développer des techniques fascinantes pour survivre. C’est ce que viennent une nouvelle fois d’observer des scientifiques de l’université Anglia Ruskin. Ceux-ci ont observé dans la forêt amazonienne quinze groupes de deux espèces différentes de tamarins : le tamarin à mains rousses et le tamarin bicolore.

Changer son cri pour éviter les conflits

Les scientifiques se sont rendus compte que lorsque les tamarins à mains rousses pénètrent sur le territoire des tamarins bicolores, ils adoptent les longs cris utilisés par ces derniers. Les tamarins à mains rousses possèdent une plus grande flexibilité vocale que leurs cousins. Ils s’en servent parfaitement, afin d’éviter le conflit et les combats à propos du territoire et de la nourriture, maintenant ainsi la paix, indique l’étude publiée dans le journal Behavioral Ecology and Sociobiology.

L’auteure principale de l’étude, Tainara Sobroza, a ainsi confié dans la presse qu’il était très difficile de différencier les deux espèces.

 « Au cours de nos recherches, nous avons été surpris de découvrir qu’ils faisaient les mêmes bruits dans les zones de la forêt où ils cohabitent. Nous avons constaté que seuls les tamarins à mains rousses changent leurs appels en ceux des tamarins bicolores, et cela ne se produit que dans les endroits où ils évoluent ensemble. »

De son côté, Jacob Dunn, co-auteur de l’étude, a expliqué que 

« dans certains cas, plutôt que de diverger pour devenir plus différentes les unes des autres, certaines espèces étroitement apparentées convergent pour montrer des traits similaires ».

Tamarin à mains rousses et tamarin bicolore, qui sont-ils ?

Les tamarins sont de petits singes regroupant plusieurs espèces, qui vivent sur le continent américain.

Les tamarins bicolores sont, comme leur nom l’indique, des animaux à deux couleurs, avec le haut du corps blanc, et la tête et le bas du corps bruns. Ils mesurent environ 24 cm. Malheureusement, ils sont en danger critique d’extinction, figurant même sur la liste des 25 espèces de primates les plus menacées au monde en 2018. De plus, ils possèdent l’une des plus petites aires de répartition de tous les primates au monde, vivant principalement autour de la ville brésilienne de Manaus.

De leur côté, les tamarins à mains rousses sont de couleur noire, avec des mains orangées. Ils font la même taille que leurs cousins bicolores. En revanche, ils sont beaucoup moins menacés, étant classés comme « préoccupation mineure » par l’UICN. Leur aire de répartition est également bien plus étendue, puisqu’ils vivent dans les zones boisées au nord du fleuve Amazone au Brésil, en Guyane, en Guyane française et au Suriname.

(Source : GEO)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s