Il plonge dans un lac de Vancouver pour documenter l’évolution des têtards (galerie et vidéo)

Pendant quatre ans, Maxwel Hohn s’est immergé dans un lac isolé de l’île de Vancouver pour enregistrer les cycles de vie autrement invisibles des crapauds de l’Ouest. 

Les heures de séquences époustouflantes culminent dans le court métrage primé, « Tadpoles : The Big Little Migration », qui raconte l’évolution des minuscules amphibiens depuis les nageurs bulbeux – Hohn remarque à quel point les créatures ont l’air de sourire constamment à ce stade – aux crapauds entièrement formés.

Parce que l’écosystème est incroyablement fragile, le vidéaste canadien détaille ses précautions pour ne pas perturber l’environnement, notamment en traversant des sentiers de nénuphars faits par des castors et en flottant à la surface pour empêcher le limon recouvrant le fond du lac d’assombrir l’eau. 

«Voir ces têtards aquatiques évoluer en animaux terrestres sous mes propres yeux était humiliant et réconfortant», dit-il.

Pour voir d’autres projets captivants de Hohn, y compris des images de plongées en eau douce consultez son Instagram et YouTube .

Cliquez sur une image pour l’agrandir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s