Terre vue de l’espace : Zélande, Pays-Bas (vidéo)

La mission Copernicus Sentinel-2 nous emmène au-dessus de Zélande – la province la plus à l’ouest des Pays-Bas.

Située à environ 150 km d’Amsterdam, la Zélande se compose d’un système complexe d’îles, de péninsules et de voies navigables. Il comprend également Zeeuwsch-Vlaanderen – une bande de la Flandre continentale entre l’Escaut occidental (Westerschelde) et la Belgique.

La province de Zélande se situe sur le grand delta du fleuve à l’embouchure de plusieurs fleuves, comme l’Escaut (Schelde) et la Meuse (Maas). Les couleurs aqua plus claires de l’image représentent les eaux peu profondes du delta avec des lits de rivières et plusieurs bancs de sable visibles. Les eaux de couleur brune indiquent une teneur en sédiments plus élevée, qui contraste avec les eaux plus sombres de la mer du Nord.

Le port de Rotterdam, le plus grand port maritime d’Europe, est visible en haut à droite sur l’image. Anvers, en Belgique, est visible en bas à droite et la ville pittoresque de Bruges peut être vue en bas à gauche de l’image.

La Zélande est l’une des principales provinces agricoles des Pays-Bas avec l’une des plus grandes superficies de terres arables. Le patchwork de champs agricoles visibles sur les îles et le continent montre les champs aux différents stades de croissance ou de récolte. La zone abrite des céréales, des pommes de terre, des betteraves, du bétail et de l’horticulture.

De grandes parties de la Zélande, qui se traduit par «terre de mer», se trouvent sous le niveau de la mer. La province a été le théâtre d’une inondation mortelle en 1953 provoquée par une combinaison de marées de printemps élevées et d’une forte tempête de vent qui a gravement endommagé la région côtière de basse altitude.

En conséquence, le gouvernement néerlandais a commencé à mettre en œuvre le projet Delta – un système élaboré de digues, de canaux, de barrages et de ponts pour retenir la mer du Nord. Sur cette image, la barrière de tempête de l’Escaut oriental (Oosterscheldekering), longue de 9 km, est visible entre les îles de Schouwen-Duiveland et Noord-Beveland.

Étant donné que l’élévation du niveau de la mer est un indicateur clé du changement climatique, il est essentiel de surveiller avec précision l’évolution de la hauteur de la surface de la mer au cours des décennies pour la science du climat, pour l’élaboration des politiques et, en fin de compte, pour protéger la vie des habitants des régions basses risque.

Le satellite Copernicus Sentinel-6 Michael Freilich, dont le lancement est prévu en novembre, est le premier de deux satellites identiques à être lancés séquentiellement pour fournir des mesures précises du changement du niveau de la mer.

Les deux satellites atteindront 66 ° N et 66 ° S – une orbite spécifique occupée par les missions précédentes qui ont fourni les données de référence sur la hauteur de la surface de la mer au cours des trois dernières décennies. Cette orbite permettra à 95% de l’océan sans glace de la Terre d’être cartographié tous les 10 jours.

Cette image a été acquise le 30 mai 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s