Histoire mystérieuse, la Dame Blanche des gorges du Fier en Savoie (vidéo)

Dans les méandres du Fier, en direction de Seyssel, cachée entre les rochers et le torrent, il existe une grotte bien mystérieuse…

Il y a bien longtemps, au Moyen Âge, celle-ci était habitée. Mais, en ces lieux peu accueillants, qui pouvait bien avoir élu domicile ? Un détrousseur de pèlerins, nombreux dans la région ? Un ermite ? Une garnison de soldats veillant sur ce lieu de passage stratégique ? Eh bien, rien de tout cela : jadis, c’est une femme qui avait décidé de vivre dans cet abri rocheux. Étonnant, n’est-ce pas ? Encore plus si je vous dis qu’elle était l’épouse d’un seigneur de la région.

Avide d’avoir toujours plus de richesses

Elle aurait donc pu vivre dans un élégant petit château, doté d’un certain confort, mais non, elle préféra cette caverne naturelle, vivant ainsi recluse. Pourquoi ? Parce que son appétit pour l’argent et pour le pouvoir était sans limite. Ce n’était pas un brigand patibulaire qui rançonnait les gens de passage mais bien une jeune et belle dame noble.

Alors que la peste avait vidé les villages alentours et l’avait privée de ses revenus fonciers, de ses fermages et de ses hommes d’arme, elle laissa mourir sa mère ainsi que toute sa parenté proche de cette terrible maladie, avec sa parfaite indifférence. Et pour fuir cette macabre atmosphère qui lui était devenue insupportable et continuer à amasser toujours plus, la belle dame bien mal intentionnée prit le chemin de la forêt et trouva un opportun refuge en cette grotte isolée.

Vivant ainsi, entourée de sa grande fortune qu’elle avait déplacée en ce lieu de misère, elle rançonnait les voyageurs de passage, avide d’avoir toujours plus de richesses. Elle courrait les bois des alentours, se faufilait entre les ruines, sautant lestement au-dessus des ruisseaux, le dos toujours courbé sous le poids d’un sac contenant or et objets précieux.

Entre sorcellerie, magie noire et rapine

Telle une ombre, elle agissait prestement, en un éclair. Elle était redoutable et les voyageurs la craignaient. Pour se protéger des plus envieux qu’elle, elle mura l’entrée de sa grotte et invoqua les esprits des ténèbres pour en assurer la sécurité.

Entre sorcellerie, magie noire et rapine, notre belle dame se fit vite une réputation de diablesse. Et puis, un jour, plus personne ne la vit. Était-elle morte dans sa grotte, ou bien emportée par les eaux du Fier qui peuvent être tumultueuses ? S’était-elle enfin fait attraper ? Nul ne le sait ! Mais nombreux furent ceux qui tentèrent de retrouver la fameuse grotte pour mettre la main sur le magot.

Les années passèrent, la dame tomba dans l’oubli… Jusqu’à ce que son fantôme vînt hanter les abords de la fameuse caverne et les bois alentours, le dos toujours courbé sous le poids du sac qu’elle porte. Il serait possible de l‘apercevoir lorsque l’orage se prépare, que le tonnerre gronde, que le brouillard recouvre le Fier et remplit les gorges, elle erre, fugace et éphémère. C’est la célèbre Dame Blanche du Fier.

Il se dit alors que là où elle pose le pied, la roche se fend, l’herbe sèche, les arbres meurent et que tout ce qui est effleuré par la traîne de sa robe porte la trace d’un roussissement, comme touché par les feux de l’enfer. N’avait-on pas dit d’elle qu’elle était une diablesse ?

Amateurs de sensations fortes, ils sont nombreux à l’avoir vue, mais personne n’a encore trouvé son trésor…

(Source : Le Dauphiné)

François MERLE, adjoint au maire de Seyssel, évoque la légende des dames blanches. Il raconte qu’à Val de Fier (St André), des mauvaises femmes attiraient les passants pour les précipiter au fond du gouffre. Mathilde « la maudite », elle, rançonnait les passants égarés et les laissait, nus, sur le bord du chemin… Images d’archive INA Institut National de l’Audiovisuel ⇓

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s