Ce que l’Espagne peut apprendre à l’Europe pour survivre a la canicule (vidéo)

A nouveau, l’Europe fait face à une nouvelle vague de chaleur. Les épisodes de canicules sont ainsi de plus en plus fréquents, changement climatique aidant. Ce qui implique, pour les Européens, de devoir s’habituer à vivre dans ces conditions étouffantes.

Au cours du mois dernier, l’Europe a connu une semaine de très forte chaleur. La France a battu son record de température absolu avec 46°. La planète a vécu le mois de juin le plus chaud depuis que les données météorologiques sont enregistrées. Cette semaine, le Vieux continent se prépare à subir une nouvelle canicule qui risque d’être, elle-aussi, historique. Un record est d’ailleurs déjà tombé ce mardi dans l’Hexagone où 80 départements ont été placés en vigilance orange canicule.

Voici quelques conseils venant d’Espagne destinés au reste de l’Europe… et au-delà.

Règle numéro un : rester à l’ombre

La siesta est probablement l’habitude espagnole la plus connue au monde.

En plus de ses bienfaits pour la santé, il s’avère que c’est parfois le meilleur – et le seul – moyen de survivre à la chaleur si vous n’avez pas la climatisation.

Il ne s’agit pas tant de dormir que de s’abriter. Vous êtes-vous déjà promené dans le béton d’une ville à des températures de plus de 40º ? Vous comprendrez instantanément.

Et c’est pourquoi de nombreux magasins espagnols ferment à midi. Parfois pendant plus de trois heures. Pourtant, ces heures de travail sont assez mauvaises pour la productivité et pour votre vie personnelle. Différents gouvernements ont essayé à plusieurs reprises de les modifier, sans succès.

Cela dit, la plupart des études montrent que la sieste espagnole est principalement un mythe. La plupart des Espagnols (60%) ne font jamais de sieste.

Avec les vagues de chaleur récurrentes que connaît l’Europe, de plus en plus de gens comprennent que les longues pauses de l’après-midi sont plus une question de survie qu’un paresseux besoin de sommeil.

Règle numéro deux : rester à l’ombre

En Espagne, nous sommes souvent surpris (et un peu horrifiés) de voir des touristes rester au soleil pendant des heures, dès leur arrivée en Espagne.

Nous sommes également à moitié inquiets et à moitié effrayés de voir ces touristes visiter les centres-villes à 15 heures lorsque le soleil est à son plus fort.

Non, vraiment, vraiment non. Par temps sec et ensoleillé, avec des températures supérieures à 36º, restez le plus possible à l’ombre. Ne vous inquiétez pas, c’est pas vraiment la peine de prendre le soleil volontairement, le soleil vous prendra. Vous repartirez tout bronzé de toute façon.

Beaucoup de gens ont tendance à penser que les Espagnols peuvent (ou aiment) rester au soleil pendant des heures : « Hé, tu es espagnol, tu as l’habitude ». Non. Je suis espagnol, donc je sais qu’il faut l’éviter autant que possible !

Plus les rues sont étroites, plus on apprécie. De nombreux centres-villes espagnols ont un héritage arabe, car la majeure partie de l’Espagne a été musulmane pendant des siècles au Moyen Âge. De Saragosse à Séville, les rues du vieux centre-ville sont des labyrinthes sinueux qui offrent une ombre naturelle toute la journée.

Quand les rues sont plus larges, beaucoup d’autorités locales « fabriquent » de l’ombre en posant des des voiles ou des toiles dans les principales artères commerçantes, comme ci-dessous à Madrid.

Règle numéro trois : rester à l’ombre

A moins d’avoir des obligations majeures – ou un bon endroit pour la baignade tout en restant à l’ombre – ne sortez pas à 16 heures. Ni a 18 heures.

Les étrangers sont souvent surpris de l’heure à laquelle les Espagnols dînent ou sortent le soir. Mais comme beaucoup d’autres Européens le savent maintenant, si les températures maximales ont atteint 40°, il n’y a rien à faire en Espagne dans la rue avant 20 heures ou même plus tard. Alors restez cool, et attendez un peu pour rencontrer vos amis ou faire une promenade. Quoi qu’il en soit, il sera très difficile de dormir avec des températures supérieures à 25º. Donc la nuit est le seul moment où vous pouvez espérer respirer de l’air frais.

Restez calme et mangez un gaspacho

Tout le monde devrait savoir maintenant que l’hydratation est l’une des clés pour traverser une forte canicule. Le gaspacho, fait principalement de tomates et de concombres (les recettes sont secrètes et infinies) est composé à 95% d’eau. Servi froid, il peut être un remède salvateur après avoir passé un certain temps a l’extérieur.

Les tapas, probablement la deuxième habitude espagnole la plus connue au monde, sont également bien adaptées à la chaleur. Un repas copieux peut rendre assez insupportable la chaleur. Manger de plus petites quantités d’aliments frais (gaspacho mais aussi fruits, salades, viande ou poisson sans trop de sauces) est la clé pour rester d’attaque lors d’une canicule.

En Espagne, il est également assez courant de commander un café con hielo (café glacé). Ce n’est pas du café frappé, très populaire en Grèce, mais c’est juste un café normal que l’on verse dans un verre avec des glaçons. L’avantage est que le café se refroidit rapidement et qu’il n’est pas noyé par la glace. Et ça marche !

Et la sangría dans tout ça ?

La fiesta est probablement la troisième habitude espagnole la plus connue au monde. Ou est-ce la première ? Cela pourrait-il être lié au fait qu’il est très difficile de dormir tôt avec des températures élevées ?

En général, consommer de l’alcool (fort) lorsqu’il fait très, très chaud n’est pas une bonne idée. C’est probablement pour cela que les « boissons nationales » en Espagne sont la sangría ou des bières très légères, parfois même mélangées à de la limonade, servies très, très froides, s’il vous plaît.

Le botijo ou la gargoulette espagnole

Un autre des secrets le mieux gardés de l’Espagne pour rester cool lorsqu’il fait, très, très chaud, c’est le botijo, la version typical Spanish de la « gargoulette« . L’argile poreuse de ce récipient traditionnel garde l’eau froide malgré les températures élevées.

Aujourd’hui largement tombé aux oubliettes, c’était le meilleur ami des agriculteurs, éleveurs, maçons… dans les régions les plus chaudes comme l’Andalousie, la Castille, l’Aragon ou l’est de la péninsule ibérique. Il serait peut-être temps de le sortir des oubliettes !

J’espère que ces conseils vous aideront pour résister à ces températures caniculaires.

(Source : Euronews)

Des canicules dans le monde entier ⇓

Une réflexion sur “Ce que l’Espagne peut apprendre à l’Europe pour survivre a la canicule (vidéo)

  1. En période canicule j’essaie de ne pas rester au soleil je vais le plus possible sur le coté de l’ombre quand je marche mais la on voit comment on devrait mettre beaucoup plus d’arbre dans les villes sur les trottoirs, stationnement et le milieu des rues quand cela est possible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s