Le Slow-Can-You-Go : La courses des chevaux d’Hokkaido au Japon (vidéo)

À Obihiro, sur l’île la plus septentrionale du Japon, Hokkaido, les chevaux de course ne sont pas les pur-sang, au lieu de cela, ce sont de lourds chevaux de trait qui tirent des traîneaux d’une tonne sur des pistes vallonnées. Le sport s’appelle Ban’ei et on ne peut le trouver que ici. 

Des courses uniques au monde : des percherons surentrainés qui disputent des compétitions sur 200 m où se mêlent la vitesse et la puissance car ils doivent franchir 2 gros obstacles en tirant des charriots pesant jusqu’à une tonne. Obihiro, à Hokkaido, abrite le dernier hippodrome du monde qui organise de type de courses. Un spectacle renversant.

De nos jours où tant de gens voyagent, il ne reste plus beaucoup de pays qui font vraiment rêver et peur en même temps, des endroits du monde où la civilisation est aussi puissante qu’incompréhensible, à mille lieux des codes occidentaux mais sans être composée des fous furieux guerriers islamistes ou fans de l’ex-URSS.

Le Japon fait partie de ses endroits pas touristiques, car chers et lointains, mais mythiques. Le pays du Soleil Levant, pour les rares étrangers qui y mettent les pieds, révèlent d’immenses surprises, et pas seulement dans la mégalopole de Tokyo.

Car bien loin de la capitale Zen, qui n’a d’ailleurs rien à voir avec ce qu’on peut imaginer d’une cité urbaine asiatique fourmillante à la chinoise, la grande ile du nord, Hokkaido, froide et peu peuplée, est dévolue à l’agriculture dans les plaines et à la nature grandiose dans les montagnes.

Ici, on est quand même plus au nord que vladivostok et voir tomber un mètre de neige dans la nuit n’est pas rare. C’est ici qu’on élève tous les chevaux du pays, les pur-sang bien sûr, dont 30% de l’effectif total dépend de la familles Yoshida à Shadaï et ses satellites, mais aussi…des chevaux de trait, avec lesquels on fait des courses.

(Source : France Sire)

5 réflexions sur “Le Slow-Can-You-Go : La courses des chevaux d’Hokkaido au Japon (vidéo)

  1. qu’on foute la paix aux chevaux !!! Dans le monde entier on se sert d’animaux pour assouvir ses incapacités physiques et SES DÉSIRS DE TUER,.,SES incapacités de s’exprimer et le japon en fait parti…c une chose sans nom …il n’y a pas dans le dictionnaire un seul mot qui puisse exprimer comme il se doit le dégout que l’être humain peut faire éprouver a d’autres qui ont une sensibilité normale… une grande partie du genre humain .,devrait supporter TOUT ce qu’ils font subir aux animaux et je serai la premiere a signer la pétition!!!!

  2. Pingback: Le Slow-Can-You-Go : La courses des chevaux d’Hokkaido au Japon (vidéo) - Faits Divers

  3. Pourrait aussi faire penser au mythe de Sisyphe. Cruelle image d’une condition humaine face à l’absurdité… Ou aux leveurs de poids lourds qui cherchent à donner sens à leur vie (gagner leur vie) dans ce genre de tâche, parce qu’ils sont équipés pour ça. Chez les chevaux, ça pourrait être justifié par la sélection des meilleurs chevaux de traits. Avec ou sans de tels travaux forcés en tête, ces chevaux ont l’air d’esclaves placés dans des conditions absurdes, par la vanité d’humains qui s’en amusent en les exploitant sans nécessité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s