Les bombardements de la seconde guerre mondiale ont été «ressentis» dans l’espace (vidéo)

Les bombes utilisées par les forces alliées pendant la Seconde Guerre mondiale étaient si grandes qu’elles ont affaibli la haute atmosphère de la Terre.

Les raids aériens ont transformé les villes en décombres et en cendres, mais maintenant, de nouvelles recherches montrent que des ondes de choc pourraient être ressenties jusqu’à 1 000 km au-dessus du Royaume-Uni.

Chris Scott, de l’Université de Reading, a déclaré:

« J’ai été absolument étonné quand j’ai découvert que chaque raid a libéré l’énergie d’au moins 300 coups de foudre. »

On espère maintenant que la recherche nous permettra de mieux comprendre comment les forces naturelles telles que la foudre, les éruptions volcaniques et les tremblements de terre peuvent affecter la haute atmosphère terrestre.

Comment savons-nous que c’est arrivé ?

Les chercheurs ont étudié des dossiers quotidiens conservés au Radio Research Center de Slough, au Royaume-Uni.

Ils ont examiné la façon dont la concentration d’électrons dans la haute atmosphère changeait autour de 152 raids aériens alliés en Europe, y compris des raids sur Berlin et ceux en faveur du débarquement en Normandie.

Les données ont montré que la concentration d’électrons a considérablement diminué lorsqu’une bombe a explosé, ce qui a chauffé la haute atmosphère.

Cela a provoqué un appauvrissement faible mais significatif de l’ionosphère au-dessus, même si les bombes ont été déployées à des centaines de kilomètres.

Mais Chris Scott admet que « ce sont des effets très temporaires qui ont très légèrement réchauffé l’atmosphère ».

« Les effets sur l’ionosphère n’auraient duré que jusqu’à ce que la chaleur se dissipe. »

Pourquoi avons-nous besoin de connaître l’ionosphère ?

C’est une couche de l’atmosphère terrestre qui peut affecter les communications radio, les systèmes GPS, les radiotélescopes et même une certaine compréhension des systèmes météorologiques.

Chris Scott a déclaré:

« Cette [recherche] est vraiment importante si nous voulons comprendre l’ionosphère dans son ensemble. Nous savons que l’ionosphère est contrôlée par l’activité solaire mais elle varie beaucoup plus que ce qui peut être expliqué actuellement. »

Les résultats sont publiés dans la revue de l’Union européenne des géosciences, Annales Geophysicae.

(Source : BBC)

4 réflexions sur “Les bombardements de la seconde guerre mondiale ont été «ressentis» dans l’espace (vidéo)

  1. Quelle leçon en retirer ? Arrêter les bombardements guerriers si l’on veut éviter (d’accélérer encore plus) le réchauffement climatique ? On devrait aujourd’hui être en mesure de mieux mesurer ce genre d’impact sur le climat.

  2. Depuis la seconde GM , d’autres conflits ont éclaté sur notre planète … qui n’a en réalité jamais connu un seul Jour de Paix !… Quels effets ont entraîné les « tapis de bombes » sur la Corée ainsi que sur le Vietnam ?… On dirait que même au niveau de la mer, l’exercice guerrier soit devenu trop cher pour notre espèce !… ( Ce serait enfin une bonne nouvelle !…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s