Le port de Dubrovnik envahi de déchets (vidéo)

Un fort vent de sud a transformé le charmant port croate. C’est l’heure du grand nettoyage…

Le charmant port de Dubrovnik est méconnaissable. Des tonnes de déchets, majoritairement en provenance d’Albanie, ont été emportés sur les côtes croates par un fort vent de sud. Pour les autorités locales aidé par de nombreux citoyens volontaires, c’est l’heure du grand nettoyage d’hiver.

« On a trouvé toutes sortes de choses, il y avait beaucoup d’animaux morts, qui flottaient, il y a aussi plein de choses sous la surface« , témoigne Niko Gledj, employé d’une entreprise de nettoyage.

Des hommes grenouilles s’immergent entre les débris pour prêter main forte. « On doit attacher ces gros troncs entre eux, pour qu’ils puissent les retirer de l’eau« , explique le plongeur Vlaho Kisic.

Le phénomène n’est pas nouveau dans la mer Adriatique, mais il est exceptionnel cette année. Les autorités locales parlent de « désastre écologique« .

Une mine navale de la seconde guerre mondiale a même été retirée de l’eau il y a quelques jours, sur la plage de Bajna.

« Parmi les déchets, nous avons trouvé cinq ou six spécimens de tortues d’étang. Nous en avons conclu qu’ils venaient de rivières albanaises ou monténégrines« , confirme Rade Garic, de l’Institut de recherche marine.

Si le vent devrait tourner et faciliter le travail de nettoyage, le problème demeure : quand on prend la Méditerranée pour une décharge, certains doivent toujours en faire les frais.

(Source : Euronews)

4 réflexions sur “Le port de Dubrovnik envahi de déchets (vidéo)

  1. La mer est un vaste lieu de passage fréquenté mais sous-réglementé, parce qu’il laisse peu ou pas trace facilement repérable des multiples méfaits commis sans avoir été sanctionnés. Probable que parmi tout ce qu’on y décharge, la majorité des débris échappe au regard, tandis que les seuls flottants dérivent au gré des vents et courants ; ils sont la pointe dispersée d’un étrange «iceberg» dont nous ignorons les profondeurs et l’étendue non enregistrée. Comme pour les débris spatiaux, on peut y voir le reflet d’une incommensurable insouciance humaine au plan écologique.

  2. Mai 1990, j’avais 16 ans quand j’ai découvert cette beauté!! Mon coeur vibrait de bonheur à chaque découverte! de ses villages à ses traditions, j’étais émerveillée telle une enfant!! Trois mois plus tard ce fût le choque, les images des rues de cette forteresse bombardées que je voyais défiler à la télé m’ont remplies de rage, désespoir et imcompréhention… Presque 30 ans après, les photos me rappellent à sa beauté mais aussi combien certain SOUS hommes détruisent valeurs et traditions…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s