Un garçonnet à l’amende pour avoir loupé un anniversaire

00Alex, cinq ans, est rentré de l’école maternelle avec une amende dans son cartable. La raison insolite de la facture? L’enfant ne s’est pas présenté à la fête d’anniversaire d’un petit camarade de classe. Les parents, qui ont initialement cru à une blague, sont désormais menacés de poursuites.

Les parents qui ont déjà organisé une fête d’anniversaire pour les camarades de classe de leur enfant savent que ce n’est pas de tout repos. Invitations, choix de l’activité et du nombre d’invités, préparation d’un goûter qui plaît à tous, problème du nombre d’enfants à accueillir, coût: la petite fête tourne parfois au gros stress.

De plus, il faut compter sur la bonne volonté des parents et leur organisation propre pour que les petits invités soient déposés et repris à l’heure convenue. Mais pas question cependant que cela tourne au pugilat entre parents, évidemment. Et pourtant, c’est bel et bien ce qui se passe pour le petit Alex Nash, 5 ans.

Erreur d’agenda
L’enfant, scolarisé dans un établissement des Cornouailles au Royaume-Uni, est revenu de l’école la semaine dernière avec un bien curieux courrier dans son cartable. Une enveloppe brune qui contenait une amende, ou plutôt une facture de frais de non-présentation d’un montant de 20 euros, rédigée à son nom. En cause: la fête d’anniversaire d’un camarade de sa classe qu’Alex avait manquée avant Noël.

Le père, sous le choc de la tournure exagérée de la simple absence de son fils, explique le contexte d’un concours de circonstances survenu peu avant les vacances d’hiver. « Nous avions reçu l’invitation quelques jours plus tôt. Il s’agissait d’une fête d’anniversaire dans un complexe de ski artificiel. Je croise la mère du camarade à l’école et elle me demande si Alex y participera, ce que je lui confirme dans un premier temps en ajoutant qu’il est déjà impatient d’y être. Mais ma femme me rappelle ensuite que nous avions déjà convenu avec les grands-parents d’Alex que sa soeur et lui iraient faire une excursion avec eux ce jour-là. Je n’avais alors aucun numéro de téléphone, adresse ou mail pour contacter les parents de notre souci d’agenda et nous excuser. Alex a lui-même choisi d’accompagner sa soeur et ses grands-parents et nous n’avons pu prévenir de son absence à temps », explique Derek Nash au Mirror.

Accord de l’institutrice
Jusque là, il ne s’agit que d’un événement banal comme il s’en produit chaque semaine dans le monde. Mais la déception de l’enfant – ou du moins de ses parents – se marquera dès la rentrée des classes de janvier. « Mon épouse a cherché la mère de l’ami de mon fils devant l’école pour présenter nos excuses, mais ne l’a pas trouvée. Le 15 janvier, mon fils revient de l’école avec ladite amende dans son sac. Julie Lawrence, la mère du camarade de mon fils, l’avait donnée à l’institutrice pour la glisser dans son cartable », relate-t-il.

Dans un premier temps amusés, les parents croient à une plaisanterie. Derek, le père, décide malgré tout d’en parler à l’enseignante qui confirme le sérieux de l’affaire. Il prend alors l’initiative de se rendre chez le copain de classe grâce à l’adresse inscrite sur l’amende écrite au nom de son fils afin de régler cette histoire « risible » au plus tôt. « J’aurais de plus en toute sympathie proposé de régler les frais de non-présentation d’Alex si cela ne nous avait pas été imposé de cette manière. Mais, sur le seuil de la porte, la mère a campé sur ses positions. J’ai répondu que dans ce cas, je ne paierais pas. Je lui ai dit qu’elle aurait dû me parler directement avant de fourrer une facture au nom de mon enfant dans son cartable. Mais pour toute réponse, elle m’a menacé de poursuites judiciaires si je ne réglais pas la note. De plus, elle a annoncé que son fils ne jouerait plus avec Alex à la récréation, en guise de représailles ».

Aucune demande du centre de loisirs
Croyant pouvoir arranger les choses en contactant les parents de l’enfant via Facebook, la mère du petit Alex a reçu la même réaction disproportionnée. Les parents de l’enfant veulent en effet maintenir leur action en justice pour « non-présentation » à la fête d’anniversaire et non-réglement des frais d’annulation de sa place. La mère a par ailleurs prétendu que les parents d’Alex savaient et auraient pu la joindre et la prévenir à temps. Le plus curieux est sans doute que le centre de ski et de snowboard, contacté dans le cadre de cette étrange querelle, a affirmé ne pas réclamer de « frais de non-présentation ». L’initiative de sanctionner Alex pour son absence au goûter d’anniversaire n’incombe donc qu’aux parents de son camarade. L’institutrice s’est quant à elle fait réprimander par la direction pour avoir transmis cette facture au nom d’Alex Nash. L’école se distancie en effet de la décision arbitraire et excessive de Julie Lawrence.

(Source : The Mirror)

0

5 réflexions sur “Un garçonnet à l’amende pour avoir loupé un anniversaire

  1. Hallucinant, digne de Ionesco ( et de son théâtre de l’Absurde ! ) et excellent exemple d’un « abcès » social qui s’infecte et va pourrir tout le climat !… Le résultat, c’est sans doute que le camarade d’Alex va certainement être amené à changer d’école !…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s