L’invasion effrayante des méduses (vidéo)

Les méduses, une simple nuisance estivale? Pas si sûr. Celles-ci pourraient être bien plus dangereuses qu’on ne le pensait. De nouvelles informations soutiennent que leur nombre ne cesse de croître, qu’elles se révèlent de plus en plus souvent mortelles et qu’elles font des ravages dans les océans. Le livre de Lisa-Ann Gershwin – Stung! On Jellyfish and the Future of the Oceans – explique que les méduses représentent un véritable danger et qu’elles envahissent inexorablement les différents écosystèmes.

Une grande partie de la force de l’espèce est basée sur le cycle de vie. « Hermaphrodisme. Clonage. Fécondation externe. Autofécondation. Cannibalisme. Les méduses savent tout faire » selon l’auteur. Par exemple, la méduse Mnemiopsis est capable de pondre des oeufs lorsqu’elle n’a que 13 jours et ce, sans avoir besoin d’un compagnon. Elle est ensuite en mesure de pondre 10.000 oeufs par jour! Et peut manger plus de dix fois son poids et doubler de taille tous les jours.

De plus, les méduses sont extrêmement difficiles à tuer. Certaines « réduisent leur taille et du coup parviennent à rester en vie ». Pour Lisa-Ann Gershwin, l’intervention humaine a cependant également aidé à leur croissance et a contribué à faire exploser leur nombre. Notamment via la surpêche des anchois, qui entrent en concurrence avec les méduses dans la chaîne alimentaire. Les sacs en plastique et les filets de pêche à la dérive diminuent également les quelques prédateurs des méduses, comme les tortues marines.

Mais ce n’est pas tout puisqu’elles survivent là où d’autres trépassent. La hausse de l’acidité et des niveaux de dioxyde de carbone dans l’océan? Elles adorent! Les températures de l’eau qui montent? Un plaisir pour elles alors que des milliers d’espèces suffoquent. Au contraire, au plus l’environnement semble hostile, au plus elles s’y plaisent. Elles ont survécu aux dégâts causés par l’ouragan Katrina, à la marée noire de 2011. Elles semblent indestructibles et grappillent petit à petit l’espace vital des autres espèces.

De féroces tueuses
Le cubozoaire ou l’Irukandji sont des espèces extrêmement venimeuses. La première vous achève en à peine cinq minutes, alors que la deuxième vous laissera un répit de quelques dizaines de minutes. S’il existe un remède pour cette dernière, il n’en empêche pas pour autant les terribles crampes, les spasmes et les vomissements qui accompagnent sa piqûre.

Pour l’auteur, de nombreux décès sont diagnostiqués à tort comme des accidents vasculaires cérébraux ou des crises cardiaques alors que ces morts sont en fait imputables aux méduses. Si on ajoute que celles-ci ont également la capacité de s’accrocher à de nombreux supports, et donc aux nombreux navires qui parcourent le globe, il est facile d’imaginer que leur expansion touche de nombreuses régions de la planète. Sans aucun moyen de lutter contre cette terrible invasion.

(Source : 7s7)

3 réflexions sur “L’invasion effrayante des méduses (vidéo)

  1. Elles sont si belles quand elles nagent, mais là j’ai eu de gros frissons, elles sont énormes. Je ne savais pas qu’elles pouvaient tuer à ce point. Il m’est arrivé d’être piqué et je m’en souviens encore tellement la piqure est vive… Impressionante cette vidéo!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s