Racisme : test de la poupée blanche et la poupée noire (vidéo)

Une étude du psychologue Kenneth Clark menée dans les années 50 visait à mesurer l’impact que le racisme (très présent à l’époque) avait sur l’image que des enfants noirs avait d’eux-même. Pour celà ils devaient choisir entre une poupée noire ou blanche en fonction de critères tels que la beauté ou la gentillesse. Les résultats étaient accablants, mais compréhensible avec la forte ségrégation raciale  de l’époque …

(Source : Radio Canada)

10 réflexions sur “Racisme : test de la poupée blanche et la poupée noire (vidéo)

  1. Quand ma fille était petite j’avais choisi une grande poupée noire .. Elle a été surprise et ca pris un peu de temps pour qu’elle l’a prenne .. alors que son frère plus jeune voulait jouer avec tout de suite .. Mais ce qui m’a surpris c’est la réaction des adultes dont ma mere qui trouvait cela épouvantable d’avoir choisi une poupée noire surtout qu’on en voyait pas beaucoup dans ma petite ville ..

    Moi je trouvais que c’.était une bonne chose et je ne regrette pas ce choix

  2. Que c désolant d’observer la tristesse dans les yeux des enfants noirs quand on leur dit lequel d’entre les 2 poupées te ressemble alors qu’ils ont dit que la poupée noire était moche…que c triste de sousévaluer les valeurs de soi-même dans les yeux d’un enfant …pour moi c presque de la torture morale vis à vis d’eux……rien que cette expérience devrait être en avant pour la formation des prof …il y a quelque chose à faire pour que les enfants noirs soient mis sur le même niveau que les blanc jaune ou vert…..
    cap

  3. Ce qui me frappe le plus,c’est la tristesse que montrent les fillettes noires en « décidant » que la plus belle poupée est la blanche! Comme si elles se sentaient obligées de faire cette réponse…
    C’est bien triste….Mais « parlant »!

  4. J’aurais bien voulu que le test soit fait aussi avec des enfants blancs. J’ai moi aussi eu des poupées noires dans mon entourage. Les fillettes les aimaient beaucoup. Ce qui me gêne dans ce test c’est le face à face adulte-enfant et la question abrupte.

    • tout à fait …on dirait qu’elles se sentaient un peu obligés de dire la poupée blanche .en faite plus j’y pense plus je trouve l’idée absurde dans la mesure que l’exercice n’est pas « juste »…équitable.
      cap

      • Le test a été fait par Asher et Allen en 1969 avec des enfants blancs : même résultats. Puis par Wright et Taylor (1995) avec des enfants inuits en comparant des photos d’enfants inuits vs québécois. J’explique cela sur Racisme Invisible, sur facebook ou instagram.

  5. c est curieux moi je voulais une poupée noire, et mon frere quand je suis née a dis a ma mere, je veux bien une soeur mais si elle est noire,
    resultat, me voici blanche comme un bidet diront mes freres toujours charmants avc moi,

    • hihih Blanche comme un bidet …tu peux maintenant leur répondre si c pas trop tard oui un bidet bien lavé….souvent le contraire de ce que font les garçons à un certain âge il faut leur courir après pour qu’ils se lavent!!
      cap

  6. je trouve cela très triste ! mais cela me renvoie à des souvenirs de petite fille : la mère d’une amie avait acheté une poupée noire, elle était très belle et nous nous l’arrachions ! au point de se disputer pour la prendre dans nos bras !
    c’est vraiment dommage, de voir que des préjugés aussi racistes , perdurent …

  7. Nous sommes conditionnés dès la plus tendre enfance, et adultes nous prenons des décisions inspirées ou suggérées par ces modes éducatifs.
    Pendant très longtemps, dans le livres, les films, les noirs étaient soit des esclaves, soit des idiots, soit des voleurs.
    Les préjugés ont la peau dure.
    Et même si cette enquête remonte aux années 50, je ne suis pas certain que les mentalités auront beaucoup changé aujourd’hui, un peu, sans doute mais pas tant que ça.
    il faudrait qu’on tombe sur une race extraterrestre pour unir la race humaine en une seule espèce et lui faire prendre conscience que nous sommes semblables.
    Je crois qu’il y a deux formes de racisme:

    Le racisme physique: j’aime pas les noirs parce qu’ils sont noirs, j’aime pas les blanc parce qu’ils sont blancs etc…

    Le racisme religieux:
    J’aime pas les Arabes parce qu’ils sont Musulmans, j’aime pas les Européens parce qu’ils sont Chrétiens, ou les Israéliens parce qu’ils sont juifs.

    Je ne sais pas si l’humanité vivra assez longtemps pour se départir de ses à prioris quasi-génétiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s