L’homme qui voulait offrir un poney à chaque Américain

Il porte une botte en caoutchouc sur la tête, arbore une barbe hirsute, veut une loi sur le brossage des dents et fournir à chaque Américain un poney. Vermin Supreme, candidat à la primaire démocrate du New Hampshire, est un personnage pour le moins atypique sur la scène politique américaine, pointent nos confrères de Slate. 
Ce qui est sûr, c’est que l’homme qui se décrit lui-même comme un « fasciste amical », un « satiriste » ou encore un « anarchiste » attire la curiosité des médias. Time Magazine lui a déjà tiré le portrait, tout comme CNBC.

Mardi, Mitt Romney a largement gagné la primaire républicaine du New Hampshire. Ce que l’on sait moins, c’est que dans l’autre camp, une primaire se déroulait également dans cet état de l’est des Etats-Unis. Et pour cause: Barack Obama sera plus que certainement le candidat démocrate à la prochaine élection présidentielle de novembre. L’actuel chef de l’état a d’ailleurs remporté la primaire du New Hampshire avec 82% des voix… Les miettes ont été aux « write-in candidates » (des électeurs chargés de simplement écrire leur nom) et à une douzaine d’autres candidats.

Vermin Supreme (un pseudo censé traduire son aversion envers les  hommes politiques) a lui recueilli… 1% des suffrages, soit plus de 800 voix. Son programme a de quoi vraiment surprendre puisqu’il prône pour se défaire de la dépendance au pétrole « de laisser pendre des cerveaux devant des zombies pour les inciter à faire tourner des turbines ».

Vermin Supreme sait aussi se faire remarquer. Il a jeté des paillettes sur un candidat démocrate (« Il devient gay! ») et lors d’une apparition de Rick Santorum, il a pris la voix de Dark Vador pour déclarer sa flamme au républicain.

Ce n’est pas la première fois que cet original se porte candidat au poste suprême des Etats-Unis. En 2004 déjà, il promettait à tous ses compatriotes un équidé « pour massivement créer de l’emploi une fois que nous aurons basculé vers une économie basée sur le poney ». Quatre ans plus tard, candidat cette fois chez les républicains, il proposait de financer une « armée de singes volants ». Cette idée n’avait pas recueilli un franc succès dans le parti à l’éléphant: Supreme n’avait alors obtenu que 41 voix. Les républicains auraient-ils moins d’humour que leurs adversaires démocrates?

(Source MDV)

5 réflexions sur “L’homme qui voulait offrir un poney à chaque Américain

  1. Ca me fait penser qu’un moment donné au Canada, un parti rhinocéros qui disait ne jamais tenir ses promesses électorales du genre Abolir la loi de la gravité.
    Réduire la vitesse de la lumière parce qu’elle va beaucoup trop vite.
    Paver la province du Manitoba pour créer le plus grand stationnement du monde.
    Fournir une éducation plus élevée aux Canadiens en construisant des écoles plus hautes.
    etc

    en 1984, le parti était le quatrième parti politique du Canada en nombre total des voix reçues et parfois en deuxième place dans certaines circonscriptions un peu plus et ils auraient réussit a élire un député

  2. Le parlement devrait voter une loi exigeante d’ouvrir grand les portes des asiles pour laisser entrer ceux qui portes des bottes sur la tête….
    et veulent obliger les gens à se brosser les dents …même ceux qui ont des dentiers…
    bref le monde avec les bottes sur la tête marchent sur la tête c dangereux non??
    ouh là là …
    Cap

  3. Je ne déteste pas ce second degré des visions philosophico-artistiques quelquefois déjantées mais qui ont le mérite de faire réfléchir de temps en temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s