Une éco-batterie inspirée du système digestif des termites

Le salon Eco-Products 2011 s’est déroulé à Tokyo la semaine passée et Sony en a profité pour présenter une batterie révolutionnaire alimentée avec du papier.

La batterie puise donc son énergie dans le papier. Sony a affirmé s’être inspiré de la digestion des… termites. En effet, l’insecte est un grand consommateur de bois et son organisme lui permet de transformer cette matière en énergie. La cellulase permet l’élaboration de ce processus.

Sony a donc décidé d’exploiter cette enzyme. Mélangée à l’eau, la cellulase récupère le sucre présent dans le papier. Le sucre est ensuite exposé à l’action d’autres enzymes qui, associées à l’oxygène, le convertissent en ions d’hydrogène et en électrons susceptibles d’alimenter la batterie, selon Clubic.

L’énergie créée permet, selon Sony, d’alimenter un appareil électronique peu énergivore. La batterie devrait être suffisamment puissante pour alimenter un lecteur MP3, par exemple.

Pas la peine de se ruer dans les magasins, en revanche. La batterie n’en est encore qu’au stade du prototype et sa commercialisation prendra du temps. « Bien entendu, on en est encore au stade précoce du développement, mais quand vous imaginez les possibilités d’une telle technologie, c’est réellement passionnant » a commenté Yuichi Tokita, chercheur au sein de l’entreprise nipponne.

(Source : AFO)

Termites à l’action

Une réflexion sur “Une éco-batterie inspirée du système digestif des termites

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s