Comment survivre à une invasion de zombies ?

Un message évoquant une « apocalypse de zombies » et les moyens de lui faire face a fait planter le blog « Questions de Santé publique » des Centres pour la Prévention et le Contrôle des Maladies (CDC), à cause du trafic exceptionnel généré. Posté lundi, le texte au ton léger et audacieux -pour un organe officiel- avait été écrit pour éveiller les Américains aux risques de la saison des ouragans, qui commence au mois de juin. La campagne était pensée pour toucher un public différent, plus large et plus jeune. L’objectif est atteint: mercredi, l’article avait engendré 60.000 visites, alors que les posts classiques du blog comptent d’habitude entre 1.000 et 3.000 clics. Désormais, il fait même l’objet d’un buzz international.

« Il y a toutes sortes d’urgences auxquelles on peut se préparer. Prenez une « apocalyspe de zombies » par exemple. Oui, j’ai bien dit a-p-o-c-a-l-y-p-s-e de z-o-m-b-i-e-s. Vous pouvez en rire maintenant, mais quand ça se produira, vous serez content de lire ceci, et puis, peut-être que vous apprendrez une chose ou deux sur la façon de se préparer à une véritable urgence », indique l’introduction apéritive du texte d’Ali S. Khan, qui enchaîne avec une brève présentation du concept de mort-vivant et son ancrage dans la culture populaire.

« Que devez-vous faire avant que les zombies (ou les ouragans ou les pandémies, par exemple) arrivent vraiment? », s’interroge le Dr Khan, utilisant alors l’accroche des morts-vivants pour donner des conseils réellement instructifs.

1. avoir un kit d’urgence, comprenant eau, nourriture et autres réserves pour tenir les premiers jours, avant de localiser un camp de réfugiés en sécurité, hors de portée des zombies (ou dans le cas d’une catastrophe naturelle, jusqu’à ce que vous puissiez rejoindre un abri). Outre la trousse de secours et ses médicaments, le kit devrait aussi comprendre des outils pratiques (canif, ruban adhésif, radio portative, …), des accessoires hygiéniques usuels (eau de javel, savon, essuies, …), des couvertures et des vêtements de rechange, ainsi que les documents importants (copies du passeport et du permis de conduire, notamment).

2. établir un plan d’urgence avec la famille, évoquer où aller et qui appeler si les zombies frappaient à votre porte. Envisager aussi la mise en oeuvre du plan en cas d’inondations, de tremble de terre ou autre situation d’urgence. En cas de doute, contacter la Croix-Rouge locale pour plus d’informations sur les dangers potentiels de la région.

3. choisir deux point de rendez-vous, pour regrouper la famille si les zombies envahissaient votre maison… ou si la ville était évacuée à cause d’un ouragan. L’un des deux endroits sera proche du domicile (pour les urgences soudaines), l’autre sera plus éloigné (au cas où il serait impossible de rentrer dans l’immédiat).

4. identifier les contact utiles en ca d’urgence. Faire une liste avec les contacts locaux comme la police, les pompiers et l’équipe anti-zombies. Définir aussi un contact éloigné que vous pourrez appeler en situation d’urgence pour avertir le reste de votre famille que vous allez bien.

5. planifier l’itinéraire d’évacuation. Quand les zombies ont faim, ils ne s’arrêtent pas avant d’avoir trouvé à manger (à savoir des cerveaux), ce qui veut dire que vous devrez quitter la ville au plus vite! Planifiez à l’avance où vous irez et les différents itinéraires que vous pourriez emprunter, de façon à ce que les mangeurs de chair n’aient aucune chance! Cela vous sera aussi utile si une catastrophe naturelle s’abattait sur la région et si vous deviez trouver rapidement un abri.

Si les zombies commençaient à errer dans les rues, le CDC mènerait des recherches similaires à celles liées aux épidémies, poursuit le texte. Le CDC fournirait l’assistance technique aux villes, Etats ou partenaires internationaux traitant l’invasion, rassure encore l’organe. Cette assistance pourrait inclure analyses en laboratoire, consultations, traitement des patients, contrôle de l’infection (dont isolation et quarantaine) ainsi que prise de contacts.

Non seulement les scientifiques s’emploieraient à identifier la cause de la vague de morts-vivants et le remède à y apporter, mais le CDC et les autres agences fédérales enverraient en outre équipes médicales et premiers secours sur place pour aider les personnes dans les zones affectées, conclut le post.

Le CDC joue en effet un rôle-clé dans la préparation du pays aux menaces potentielles envers la santé publique, qu’elles soient d’origine naturelle, biologique, chimique, radiologique ou nucléaire. L’organisme est apte à fournir une aide adéquate aux partenaires nationaux ou locaux pour sauver des vies, apportant d’abord une réponse immédiate au problème, établissant ensuite une solution sur la longueur.

(Source : SC)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s